Les machines d'élévation dans le monde romain, du IIème s. A. C. Au VIème s. P. C.

par Sophie Coadic

Thèse de doctorat en Histoire, langues, littérature anciennes

Sous la direction de Francis Tassaux.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La classification des machines de levage proposée par Vitruve est un outil qui permet d’envisager les capacités techniques des Romains, mais elle dissimule la véritable diversité des appareils utilisés dans l’Antiquité. A l’exception de quelques cas, tous les exemplaires qui composent les groupes d’engins sont tous différents les uns des autres : le point commun à tous ces systèmes est l’assemblage d’un élément moteur à une partie passive, par l’intermédiaire d’un organe de transmission, ce que confirme la restitution de la machine qui alimentait en eau les thermes de Barzan (Charente-Maritime). L’étude précise de la documentation archéologique reflète un dynamisme certain : la standardisation des pompes à piston en bois et de celles qui évacuent l’eau des cales des navires témoigne du succès de systèmes mécaniques peu onéreux et suffisamment efficaces. En outre, l’organisation des mines, des carrières et de l’agriculture en Egypte et ainsi que l’équipement des cohortes de vigiles est la preuve manifeste d’une réflexion poussée sur la rationalisation et l’optimisation des tâches à assurer. De même, le rôle de l’architecte est peut-être un peu moins central qu’on ne pouvait le supposer. Il apparaît en effet que l’influence des artisans, tant dans la conception que dans la fabrication des engins, est essentielle. Enfin, notre étude fait apparaître une forte corrélation entre le développement des machines de levage et le changement d’échelle de l’économie romaine à partir de la fin de la République et elle confirme l’importance de l’investissement financier des entrepreneurs dans les progrès techniques


  • Résumé

    The classification of the machines of lifting proposed by Vitruve is a tool which allows to consider roman technical capacities, but it hides the variety of ancient devices used in the Antiquity. Except for some copies, every devices which compose the groups of machines differ one from the other. The common point to all these systems is the assemblage of a driving element in a passive part, through an organ of transmission, what confirms the restoration of the machine which fed with water the roman baths of Barzan (Charente-Maritime). The precise study of the archaeological documentation reflects dynamism : the standardization of wooden force pumps and those who evacuate the water from ships testifies of the success of little expensive and effective enough mechanical systems. Moreover, organization of mines, quarries and agriculture in Egypt and as well as equipment of vigiles is the obvious proof of a thorough reflection on the rationalization and the optimization of the tasks to be done. Also, the role of the architect is maybe a little less central than we could we could have assumed. It indeed seems that the influence of the craftsmen, both in the conception and in the manufacturing of machines, is essential. Finally, our study makes appear a strong correlation between the development of the lifting devices and the change of scale of the Roman economy from the end of the Republic and it confirms the importance of the financial investment of the entrepreneurs in the technical progress.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (423, 453, 176 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 351-393 du vol. 1

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4399
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1462
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.