Pratiques professionnelles du journalisme et représentations des victimes : Texte imprimé

par Fatma Ben Saad-Dusseaut

Thèse de doctorat en Sciences de l'Information de la Communication

Sous la direction de André Vitalis.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Professional practices of journalism and representations of the victims


  • Résumé

    Les représentations des victimes dans les médias ont été analysées dans le cadre des recherches plus générales sur les réactions sociales au crime, mais plus rarement dans les mécanismes intrinsèques de la relation médias-victimes ; une interaction qui, croyons-nous, possède sa propre dynamique. Notre réflexion théorique a pris appui sur une approche qui aborde l’exercice journalistique comme production matérielle et symbolique basée sur des interactions et des normes sociales. Les logiques sociales déterminent le fonctionnement des pratiques journalistiques à travers les différentes formes d’interactions et de dépendances entre les journalistes et la société à laquelle ils appartiennent. Celles-ci engendrent des représentations qui résultent des interprétations élaborées par les journalistes de l’environnement social. L’espace médiatique qui paraît accessible aux victimes, ne l’est, en réalité, que pour un certain type de victimes. On assiste, à l’évidence, à une exploitation médiatique ciblée de la souffrance des victimes et des représentations qu’elles incarnent. De surcroît, l’attention outrancière portée aux victimes contribue à provoquer un formatage discursif où plusieurs médias imposent leurs propres grilles spécifiques à la lecture de la « réalité » qui n’est autre que leur façon de traiter les sujets de leur préoccupation. Cette exploitation médiatique de la souffrance connaît à son tour une seconde exploitation politique. À partir de là, il est n’est plus surprenant de confondre « vraies » et « fausses » victimes du moment où la validation médiatique de la souffrance, récupérée par un « acharnement politique », semble prendre le dessus sur la caution judiciaire et/ou médicale. Il nous reste à espérer que les « dérapages médiatiques » dus au traitement conformiste et compassionnel envers ces victimes, accentués par des intérêts marchands et politiques évidents, permettront une remise en cause des pratiques journalistiques. Un retour vers des règles déontologiques, dont médias et journalistes assureront l’application et le respect, semble inévitable.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (440 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 353-361

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.