Dinamica imaginarului poetic : grupul oniric românesc

par Alina Ioana Bako Burada

Thèse de doctorat en Littérature française, francophone et comparée

Sous la direction de Mircea Braga et de Ana Maria Binet.


  • Résumé

    On a fait une présentation purement théorique qui nous a aidé à trouver les instruments pour connaître le groupe d’écrivains roumains étudiés. Les chapitres introductifs ont éclairci la notion d’image onirique par rapport à l’image en général, et ensuite au rêve et à la rêverie. L’imaginaire onirique a été expliqué en partant des définitions classiques afin de mettre le concept dans un cadre plus général, tel qu’il est conçu par les poètes qui ont écrit entre 1964-1974, et qui se sont donné le nom de « Le Groupe Onirique ». Il s’agit d’un mouvement littéraire qui a surgi malgré le réalisme socialiste qui s’est imposé dans la littérature roumaine de l’époque. Le mouvement s’est revendiqué du surréalisme français (surtout de la peinture surréaliste), mais aussi du romantisme, en essayant de trouver une vision personnelle. Pour les écrivains de cette période, être onirique signifiait être différent des autres « versificateurs ». Il faut aussi dire que l’onirisme s’est manifesté non seulement dans la poésie, mais également dans la prose. Cependant, on a analysé uniquement la poésie, comme partie relevant de ce mouvement et les articles publiés par les oniristes ont servi de schémas d’analyse. La plus importante partie de cette thèse a été l’analyse herméneutique des œuvres poétique de Leonid Dimov, Emil Brumaru, Daniel Turcea, Vintilă Ivănceanu, Virgil Mazileascu. On a découvert les images oniriques et les symptômes de l’imaginaire onirique qui la rendent différentes des autres poésies de l’époque. On a découvert le rapport entre la poésie onirique et la peinture, et surtout entre la poésie onirique et la peinture surréaliste. En effet, la subjectivité et le critère esthétique pénètrent profondément dans la littérature et la peinture pendant le surréalisme et également dans l’onirisme. Pour conclure, la thèse vise le renouvellement d’une période de la poésie roumaine, mais aussi comment elle se situe par rapport au mouvement européen dans le contexte littéraire européen.

  • Titre traduit

    Voices and directions of the Romanian imaginary : the dream group (the second half of the XXth century)


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    = Voies et voix de l'imaginaire onirique : le groupe des poètes oniriques roumains (la seconde moitié du XXème siècle)


  • Résumé

    A purely theoretical presentation has been written which helped us fins the instruments to get to know the group of Romanian writers studied in this thesis. The introductory chapters have explained the notion of dream image in report to the image in general, and then to the dream and day-dreaming. The dream imaginary has been explained starting from the classical definitions in order tu put the concept in a larger context. This imaginary is conceived by the poets who wrote between 1964-1974, and who called themselves „The Dream Group”. It is a literary movement which appeared despite the socialist realism which had imposed itself in the Romanian literature of the epoch. This new movement is born from the French sur-realism (especially the sur-realist painting), but also from romanticism, trying to find a personal vision for itself. For the writers who belong to this period, being „dreamy” means being different from the other verse writers. It must be also said that this movement has manifested not only in poetry, but also in prose. However, it is only the poetry that has been analysed and the articles published by the dream poets have served as a scheme for analysis. The most important part of the thesis was the hermeneutical analysis of the dream poetry from the mentioned period in the works of the following poets: Leonid Dimov, Emil Brumaru, Daniel Turcea, Vintilă Ivănceanu, Virgil Mazileascu. In a distinctive chapter it was analysed the report between dream poetry and the sur-realist painting as well as the hybrid volumes published by Leonid Dimov together with the sketches draw by Florin Pucă and Ioan Donca. In conclusion, the thesis re-contextualised a period of the Romanian poetry in report to the European literature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (340 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 247-263

Où se trouve cette thèse ?