Culture populaire et culture légitime à la Jamaïque depuis l'indépendance

par Abdoulaye Gaye

Thèse de doctorat en Études anglophones. Civilisation britannique

Sous la direction de Jean-Paul Revauger.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Popular culture and legitimate culture in Jamaica since independance


  • Résumé

    La place de la culture dans la construction de l’identité nationale est un enjeu fondamental dans la période post coloniale à la Jamaïque. Cet enjeu interpelle les différents segments de la société. La démarche nationaliste officielle de l’Etat post colonial impose un paradigme universaliste qui, malgré sa prétention à décliner une vision progressiste, s’avère contre-productive dans un contexte sociopolitique marqué par la forte présence du nationalisme noir. Celui-ci s’engouffre dans les brèches de la vision officielle pour articuler un discours de résistance basé sur la notion de race. Quelles sont les définitions de la culture de l’ndépendance à nos jours ? Quels ont été leurs paramètres et leurs méthodes d’application à travers les politiques culturelles ? Quelles sont les significations des pratiques culturelles au sein de l’espace légitime défini par l’Etat post colonial ? Ce travail de recherche répond à ces interrogations et analyse la prégnance d’une définition raciale de l’identité observée chez les Jamaïcains, notamment chez ceux issus des couches populaires qui sont les acteurs et les consommateurs de la musique dancehall. Pourtant, en mêlant des perspectives de confrontation et de négociation, le dancehall s’affirme comme étant une création populaire composite. Il s’agit d’un espace d’hybridation paradoxal qui reproduit et conteste les déterminismes identitaires d’une société aux structures rigides. Après avoir situé le cadre d’hybridation socioculturelle du dancehall, cette thèse tente d’interroger la signification des représentations populaires dans un espace public (légitime) structuré autour de hiérarchies sociales et de rapports de domination. D’une part, elle souligne la spécificité et les limites de la production socioculturelle de la musique populaire jamaïcaine, en utilisant une approche comparative entre le rap américain et le dancehall. D’autre part, elle consacre une étude au potentiel politique du discours des artistes du dancehall confrontés aux nationalismes, en identifiant des dynamiques de compromis et de dialogue au sein de l’espace social jamaïcain. Enfin, s’appuyant sur la dialectique de la distinction et les mécanismes de domination formulés de manière théorique par Pierre Bourdieu, ce travail de recherche examine les différences symboliques constatées entre les segments de la société jamaïcaine dans leur rapport aux faits culturels. Pour ce faire, il met en lumière les stratégies sociales et, à travers une analyse des possibilités de reconnaissance et de contestation de la légitimité culturelle, replace le dancehall dans une fonction sociale dont la dimension symbolique est considérable. Ainsi, cette thèse rend compte des négociations politiques et sociales dans la société jamaïcaine, de même qu’elle expose les dynamiques constructives de contestation du statu quo et de dialogue avec les structures de l’Etat-nation.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par l'Harmattan à Paris

Jamaïque : la culture depuis l'indépendance


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (443 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 385-407. Discographie, filmographie f.408-410. Index f.439-443

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Jamaïque : la culture depuis l'indépendance
  • Détails : 1 vol. (313 p.)
  • ISBN : 978-2-296-54351-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 299-305. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.