L' utopie et ses monstres : images du corps et perspectives des nouvelles technologies

par Leila Dubois-Joucla

Thèse de doctorat en Arts. Histoire, théorie et pratique

Sous la direction de Lydie Pearl.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Les rêves de perfection de la société occidentale ont toujours modelé le corps à l’image d’un idéal. Celui-ci était considéré comme beau, mais l’envers en était parfois monstrueux. Aujourd’hui, la puissante vague d’innovations technologiques et scientifiques réactive ces rêves, ouvrant la voie à de nouvelles utopies, à de nouvelles images. Sur la scène de l’art, au milieu des visions hyper idéalisées qui envahissent notre quotidien, surgissent des monstres engendrés par le numérique et les multimédia. Cependant des figures, créées par des artistes, se distinguent par leur ambivalence entre corps rêvé et corps redouté. Citons quelques exemples parmi d’autres : Aziz et Cucher, Michaël Najjar, Nicole Tran Ba Vang, Inez Van Lamsweerde ou encore Keith Kottingham. Comment interpréter ces images à l’heure où la fascination pour ces mutations est au moins aussi grande que les craintes et les doutes qu’elles inspirent ? Serait-ce le désir de voir se réaliser cet idéal ou, au contraire, d’en dénoncer l’esprit totalitaire ? Comment les artistes, à travers leur pratique même, se positionnent-ils ? Quelles formes donnent-ils à ces dérives possibles ?

  • Titre traduit

    Utopia and it's monsters : body's pictures and new technologies' perspectives


  • Résumé

    This research work has been built along a visual art thought upon the image of the body in the era of digital technology. It leans on a personal plastic practice, dedicated to the diversion of the advertising ideal of beauty, that has contributed to fix the limits of the research. The dreams of perfection of the western society have always shaped the human body in the image of an ideal. This body was thus considered has beautiful, but the reverse side was sometimes monstrous. Today, the powerful wave of technological and scientific innovations is reviving these dreams, opening up the way to new utopian views and new images. On the art scene, among the hyper idealized visions that flood our everyday environment, freaks bred by the digital technology and the multimedia are arising. In the meantime, some figures created by contemporary artists can be distinguished by their ambivalence between dream body and feared body. A few examples are: Aziz and Cucher, Michaël Najjar, Nicole Tran Ba Vang, Inez Van Lamsweerde, or Keith Cottingham. How can these images be interpreted, at this moment in time where the fascination exerted by the contemporary mutations is at least as important as the fears and the doubts that they inspire? Would it be the desire to see that ideal come true or, on the contrary, to denounce its totalitarian spirit?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (489 p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 483-489. Index

Où se trouve cette thèse ?