L' apprentissage des temps verbaux du passé en français au Yémen confronté à la diversité des approches théoriques

par Najla Al Salahi

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Henri Portine.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La richesse du système verbal français des temps du passé constitue un écueil pour les apprenants étrangers et une des plus grandes difficultés dans la tâche des professeurs de langue. Beaucoup d’enseignants de FLE témoignent des difficultés rencontrées par les apprenants pour acquérir l’expression de la temporalité, notamment le passé. Notre problématique principale s’inscrit dans la temporalité, et plus précisément dans la description théorique de cette temporalité afin de fournir une base à l’enseignement des temps verbaux français du passé à un public adulte débutant en français dans le cadre des études universitaires. Nous soulignons que la difficulté n’est pas morphologique mais sémantique, surtout lorsque ces temps sont utilisés dans la même phrase ou dans deux phrases juxtaposées. En d’autres termes, la problématique s’inscrit dans le fait que les temps du passé représentent en discours des valeurs contextuelles variées s’opposant à leur valeur unique en langue. De ce fait, nous étudions les différentes valeurs de ces temps verbaux du passé en nous fondant sur les différentes approches existantes, approches que nous avons au préalable catégorisées. Ce travail est organisé en deux parties : les chapitres linguistiques, 1 à 5, les chapitres didactiques (6 et 7). Le chapitre 5 aborde la position théorique que nous avons pu construire à travers notre recherche. Le chapitre 6 s’articule autour de la présentation et de l’analyse du corpus alors que le chapitre 7 est consacré aux propositions didactiques ainsi qu’à la remédiation des problèmes rencontrés chez notre public. De nos travaux, se dégage la suprématie de l’approche guillaumienne pour notre problématique

  • Titre traduit

    The learning of French past tense verbs in Yemen confronted with the diversity of theoretical approaches


  • Résumé

    The richness of the past tense in the French verbal system is a pitfall for foreign students and one of the greatest difficulties in a language professor’s tasks. Many FSL teachers testify to the difficulties students encounter in learning the expression of temporality, the past tense in particular. Our principal problem is found in temporality and more precisely in the theoretical description of this temporality, so as to furnish a base for teaching French verbal tenses in the past to an adult public, beginners in French university studies. We underline that the difficulty is not morphological but semantic, especially when different tenses are used in the same sentence or in two juxtaposed sentences. In other words, the problem is that in discourse the past tense presents varied contextual values as opposed to their unique value in the language. Because of this, we are studying the different values of these verbal past tenses, founding ourselves on the different existing approaches; approaches which we have first categorized. This work is organized into two parts: the linguistic chapters (1 through 5) and the didactic chapters (6 through 7). Chapter 5 deals with the theoretical position which we have been able to construct through our research. Chapter 6 hinges on the presentation of the analysis of the body, while chapter 7 is consecrated to the didactic propositions as well as to the remediation of the problems encountered by our public. Our work shows forth the supremacy of the “Guillaumienne” approach for our problem.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (470-76 p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 437-461. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?