L'imaginaire de la frontière franco-navarraise et son évolution dans la littérature française et espagnole

par Marie Marckert

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Geneviève Champeau.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Abordant des textes variés liés à la notion de déplacement dans une large perspective temporelle qui va du Moyen Age à l’orée du XXe siècle, la présente thèse a pour objet d’analyser la construction de l’imaginaire littéraire de la frontière franco-navarraise et son évolution. Dans une optique à la fois diachronique et synchronique, les grands axes de la représentation sont dégagés autour d’une hypothèse qui examine l’intervention perturbatrice de la frontière dans l’élaboration de l’imaginaire du lieu. Celle-ci oscille en effet constamment entre ses deux composantes fondamentales et indisociables : les notions d’union et de séparation. On assiste ainsi à la création, au maintien puis à l’abandon et au renouvellement de stéréotypes touchant aussi bien au cadre naturel qu’aux structures sociales et aux habitants. Si le caractère d’obstacle physique et spirituel de la frontière s’impose au Moyen Age, celle-ci devient ensuite le lieu où sont mises en scène les relations historiques entre la France et l’Espagne avant d’être la porte qui s’ouvre vers des destinations exotiques ainsi que l’espace où se manifestent les idéologies et où s’affirment les identités du Même et de l’Autre. Enfin, l’étude des romans met en relief la capacité de déplacement du concept de frontière vers des acceptions sociales, individuelles et métaphoriques.

  • Titre traduit

    The imaginary of the frontier between France and Navarre and its evolution in the French and Spanish literature


  • Résumé

    By means of the research and analysis of varied texts related to the notion of movement, in a wide temporary perspective, which covers from the Middle Ages to the beginning of the XX century, the main objective of this thesis is to study the construction of the imaginary literacy of the french-navarre frontier and its evolution. From a not only deacon but also synchronic point of view, the great axes of the performance appear, according to an hypothesis which examines the perturbing intervention of the frontier in the process of the imaginary of the place. This constantly ranges indeed between its two main and inseparable components: the notions of joining and division. In this way, we are witness of the creation, the maintenance, the abandon and the renewal of stereotypes which affect not only the natural setting but also the social structures and the inhabitants. Although the character of physical and spiritual obstacle of the frontier prevails in the Middle Ages, this turns into the place where, later, the historical relations between France and Spain stage, before being the door which is opened towards exotic destinies and also the space where the ideologies are shown and the identities are strengthened. I’d like to point out too that the study of the novels highlights the capacity of movement of the frontier concept towards social, individual and metaphoric senses.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (626-[16] f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 578-626

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.