Montaigne et Saint Augustin : lecturesde la "Cité de Dieu" à la renaissance

par Takeshi Kubota

Thèse de doctorat en Littérature française, francophones et comparée

Sous la direction de Catherine Magnien-Simonin.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Notre thèse a pour objectif principal d'étudier l'influence de saint Augustin sur l'écriture et la pensée des Essais et de montrer l'originalité de Montaigne dans son interprétation et son adaptation de la Cité de Dieu. Pour suivre le processus créateur de Montaigne à partir de la lecture de saint Augustin, nous avons eu recours à la méthode de l'étude des sources. La première section de notre travail présente le tableau des citations et des emprunts de la Cité de Dieu observés dans notre lecture des Essais. Notre enquête sur les sources montre que Montaigne emprunte à la Cité de Dieu non seulement les propos d'Augustin mais également des passages de l'Ecriture sainte et d'auteurs anciens. La seconde section consiste en l'interprétation des sources. De nombreuses éditions de la Cité de Dieu à la Renaissance (Amerbach, Erasme, traduction française de Gentian Hervet, etc. ) ressortissent à différentes interprétations de l'œuvre d'Augustin. Le commentaire de Jean-Louis Vivès sur la Cité de Dieu a également contribué à stimuler l'écriture des Essais. Certaines idées morales de Montaigne font écho à l'anthropologie d'Augustin (théorie des passions, opinion sur le suicide, notion du bonheur "corps et âme"). D'autre part, Montaigne rejoint la théologie augustinienne dans sa critique du rationalisme et sa mise en avant la primauté de la foi chrétienne. Tout en prenant en considération le contexte historique, culturel et idéologique de la Renaissance, notre travail montre non seulement l'importance de saint Augustin dans la formation des Essais, mais aussi la nouveauté de Montaigne dans l'histoire de la réception de la Cité de Dieu à la fin de la Renaissance.

  • Titre traduit

    Montaigne and Saint Augustine : readings of the "City of God" in the Renaissance


  • Résumé

    The principal purpose of our thesis is to study the influence on the writing and thought of the Essays, and to show Montaigne's originality in his interpretation and adaptation of the City of God. In order to follow Montaigne's creating process from the reading of Augustine, we recoursed to the method generally called "the study of sources". The first section of our work presents the table of quotations and borrowings from the City of God which we remarked in the reading of the Essays. Our inquiry on the sources indicates that Montaigne takes from the City of God not only Augustine's words, but also passages of the Holy Scripture or the Ancients' works. The second section consists of the interpretation of sources. Many editions of the City of God in the Renaissance (Amerbach, Erasmus, French translation by Gentian Hervet, etc. ) emerged from different interpretations of Augustine's work. The commentary by Ludovicus Vives also contributed to stimulate the writing of the Essays. Some of Montaigne's moral ideas echo Augustine's anthropology (theory of passions, opinion of suicide, notion of happiness "body and mind"). On the other hand, Montaigne agrees with the augustinian theology when he criticizes the rationalism to put forward the Christian faith. Taking into consideration the historical, cultural and ideological context of the Renaissance, our work shows not only the importance of saint Augustine in the formation of the Essays, but also Montaigne's novelty in the history of the reception of the City of God at the end of the Renaissance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (356 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 410-423. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.