Impact du cancer de la prostate sur la vie quotidienne du couple âgé

par Sylvie Petit

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean Bouisson.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Les recherches récentes menées sur le cancer s’accordent sur le fait que l’âge serait un des principaux facteurs de risque (Tubiana, 2002). C’est notamment le cas du cancer de la prostate, la plupart des cas étant constatés entre 60 et 90 ans (âge moyen de détection : 73 ans). Les personnes âgées se trouvent alors confrontées à différentes problématiques afférentes à la vieillesse, dont le cancer fait partie. Faire face à cette maladie n’est pas le seul défi du patient âgé, le cancer perturbant sa vie au niveau de tout son environnement affectif et social. Nous nous intéressons dans cette thèse à connaître l’impact psychologique du cancer de la prostate sur la vie quotidienne des patients âgés et de leurs épouses. Nous présentons les résultats menés auprès de 96 patients atteints du cancer de la prostate et de leur conjointe recrutés sur deux centres régionaux de lutte contre le cancer. Nous mettrons en place une nouvelle méthodologie : la méthode écologique d’échantillonnage des expériences qui se déroule sur 3 cycles d’évaluations durant 4 jours (en début de traitement, en milieu de traitement et en fin de traitement). Cette méthode nous permet d’établir les liens entre variables (/heure, /jour, /sujet, entre sujets et au sein du couple), et d’observer et de comparer l’ajustement des patients et de leur conjointe suivant différents âges (Swendsen, 1997 ; Czikszentmihalyi, 1984). Nos résultats mettent en évidence trois points essentiels : Tout d’abord il s’agit de distinguer les différences de ressentis et de stratégies de coping selon l’âge des couples pris en charge. Ensuite, le second point important de cette recherche est la notion d’inter individualité. Cette étude discrimine tout à fait les attitudes et les émotions que peuvent vivre au quotidien les patients des épouses. Enfin, le troisième point concerne le temps de la prise en charge. Il existe une réelle progression des ressentis et de l’ajustement psychologique des couples tout au long du traitement. Cette étude permet d’affiner nos connaissances sur le couple âgé confronté à la maladie et, plus spécifiquement, sur son ajustement émotionnel et sa qualité de vie lorsqu’il lui faut faire face au cancer de la prostate. Cette recherche est financée par la Ligue Nationale de Lutte Contre le Cancer, France.


  • Résumé

    Recent research consistently indicates that age is a major risk factor for cancer (Tubiana, 2002). Such is the case of prostate cancer, which is typically detected between the ages of 60 and 90 (average age of detection: 73 years). Coping with the physical effects of cancer is not the only challenge for elderly patients; cancer may also affect patient’s emotional and social lives as well. The current study presents results of an experience sampling study on the psychological impact of prostate cancer on the daily lives of elderly patients and their wives. We present data on 96 patients with prostate cancer and their spouse who were recruited from two Regional Center for the Fight Against Cancer in Bordeaux, France. Participants completed 3 daily assessments for 4 days (at the beginning of treatment, in the middle of treatment and at the end of treatment). The methodology has a number of advantages, including that it allows us to establish the relationship between variables (coping, quality of life, anxiety and depression), between subjects, and within the couple. The methodology also allows us to observe and compare the adjustment of patients and their partner following different ages (Swendsen, 1997, Czikszentmihalyi, 1984). Our results schowing three key points: First, we distinguiging the differences of feeling and coping strategies by spouses’age. The second point concern the concept of interindividual. This study discriminate behavior and emotions in everyday life of couples. The third important point concerns time management. There is an increased in feeling and psychosocial adjustement on the treatment. This study will help us to refine our knowledge and understanding of emotional adjustment and quality of life of patients with prostate cancer and their spouses. We will thus be able to realize the importance of taking into account the couple and not just patients in psychological interventions. This research is being funded by the National League for the Fight against Cancer, France.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.