Le rôle de l’indésirabilité sociale de l’acte problématique dans les processus d’éveil et de réduction de la dissonance cognitive

par Dimitri Voisin

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Denis Castra.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Festinger (1957) a su en quelques formulations expliquer les conséquences sociocognitives de l’émission d’un acte problématique (i. E. , heurtant les convictions ou les motivations). La réalisation d’un tel comportement éveille la dissonance cognitive. Cet état psychologique est un véritable moteur obligeant les individus à rationaliser leur acte en modifiant leurs cognitions et/ou en adoptant de nouveaux comportements. Ce travail sociocognitif s’opère dans le but de rétablir une consistance entre les cognitions. Il est admis que peu importe la nature des cognitions en contradictions, elles créent dans tout les cas l’état de dissonance cognitive. Le but de cette thèse est de prendre en compte la signification sociale de l’acte générateur de dissonance cognitive, en particulier son aspect contre-normatif dans le paradigme de la soumission induite. Dans quelle mesure la désapprobation sociale entre-t-elle dans le processus de dissonance cognitive ? Au cours des huit expériences de cette thèse, il a été tenté de démontrer que la nature de l’éveil et par conséquent le but de la réduction de la dissonance cognitive différait selon les propriétés de l’acte. Le risque d’exclusion sociale induit par la déviance oblige les individus à prendre en considération cette donnée dans le processus de dissonance cognitive. Elle a pour conséquences de créer une menace vis-à-vis du Soi que les individus doivent gérer ; et de ce fait, ces derniers doivent veiller à ne pas devenir déviant en réduisant leur état psychologique inconfortable.

  • Titre traduit

    The role of social undesirability of the discrepant act in arousal and reduction process of cognitive dissonance


  • Résumé

    Festinger (1957) was able to explain in few formulations the performance’s socio-cognitive consequences of a problematic act (i. E. , going against one’s convictions or motivations). The accomplishment of such behaviour arouses cognitive dissonance. This psychological state is a real engine constraining individuals to rationalize their act by modifying their cognitions and/or adopting a new behaviour. This socio-cognitive work is carried out with the aim to restore consistency between the cognitions. If it is acknowledged that any contradicting cognitions matter, they create the state of cognitive dissonance. The purpose of this thesis is to take into account the social meaning of cognitive dissonance’s generative act, in particular with regard to its counternormative aspect in a paradigm of induced compliance. To what extent does social disapproval enters in the process of cognitive dissonance? During the eight experiments of this thesis, we tried to demonstrate that the nature of the arousal and consequently, the purpose of cognitive dissonance’s reduction differ according to the properties of the act. The risk of social exclusion induced by the deviance constrains individuals to consider this information in the process of cognitive dissonance. This has for consequence to create a threat towards the Self-concept which individuals have to manage, and in return, they have to beware of not becoming deviant by reducing their uncomfortable psychological.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (253 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.202-222

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 2009/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.