Pour une analyse des conduites artistiques des travailleurs sociaux en milieu professionnel

par Gérard Creux

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Anne-Marie Green.


  • Résumé

    Cette recherche a pour objectif de comprendre ce qui conduit des travailleurs sociaux à avoir des pratiques artistiques dans le cadre de leur temps professionnel. Concrètement, certains vont, par exemple, faire du théâtre, du chant, des arts plastiques, de la musique avec des personnes en difficulté sociale, handicapées mentales ou physiques. C’est à partir d’un retour sur l’histoire du travail social que le cheminement théorique de cette étude a été construit. En effet, au cours du temps, ce champ a subi plusieurs mutations. S’il s’est particulièrement professionnalisé, il est surtout passé d’une rationalisation reposant sur des valeurs philanthropiques à une rationalisation par finalité qui s’appuie davantage sur une logique de résultats et d’objectifs, bouleversant de fait les valeurs sur lesquelles les travailleurs sociaux ont fait reposer leur pratique professionnelle, créant au passage un « désenchantement du travail social ». En se fondant sur les apports théoriques qui définissent l’art comme forme de refuge face à la rationalisation du monde, l’hypothèse repose sur l’idée que les conduites artistiques participent au « réenchantement du travail social ». Cependant, si elles modifient les rapports entre travailleurs sociaux et usagers, elles montrent également que ces professionnels changent et tendraient à s’adapter aux nouvelles conditions du travail social, laissant apparaître un travailleur social cherchant en premier lieu à s’accomplir professionnellement et surtout à avoir un « temps pour soi » avec les usagers au sein même d’un temps professionnel

  • Titre traduit

    For analysis of artistic lines of social workers in professional environnement


  • Résumé

    This research aims to understand what leads social workers to use artistic practices in the context of their professional time. In concrete terms, some will, for example, sing, play music, use visual or dramatic arts with people in social difficulties, or suffering from mental or physical disabilities. This is from a return on the history of social work that this study’s theoretical path was built. Indeed, during time, this field has undergone several mutations. If it becomes more or more professionalized, it has mostly gone from a rationalization based on philanthropic values to a rationalization based on results and targets, changing drastically values on which social workers have built their professional practices, and creating a « disenchantment of social work ». On the basis of theoretical contributions that define art as a way to escape from rationalization of the world, our hypothesis is that artistic practices participate in the « re-enchantment of social work ». However, if they do change relationships between social workers and users, artistic practices also reveal that these professionals tend to change and to adapt themselves to the new conditions of social work, trying in first instance to be fulfilled professionally and especially have « a time for themselves » with users within their professional time

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (454, 150 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 433-447

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2009.1037.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2009.1037.2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.