Les abbayes et les couvents de Besançon à la fin du Moyen âge (1350-1500) : des établissements urbains entre crise et renaissance : implantations, organisations et relations extérieures

par Boris Gauzente

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacky Theurot.


  • Résumé

    Où l’on présente l’histoire des abbayes et couvents de Besançon entre 1350 et 1500. Comment des établissements différents - par leur ancienneté, par leurs modes de vie et leurs activités et fonctions religieuses - tentent de faire face aux mêmes épreuves - ce que l’on appelle les crises démographiques, économiques, religieuses et guerrières du bas Moyen Age - selon leurs propres usages et avec plus ou moins de réussites matérielle et spirituelle. Les chanoines réguliers de Saint-Paul, les béne��dictins de Saint-Vincent et les cisterciennes de Notre-Dame de Battant se distinguent des religieux mendiants – dominicains, franciscains et carmes - et plus encore des franciscaines, ramenées à une règle de stricte pauvreté par Colette, réformatrice clarisse de la première moitié du XVe siècle. A partir des sources municipales et des anciennes archives des abbayes et couvents étudiés, nous avons tenté de comprendre quelle était la réalité de tels établissements dans ces temps troublés. Nous avons essentiellement retenu les thèmes matériels (les bâtiments et les nombreux chantiers mentionnés ainsi qu’une approche du temporel dans le comté de Bourgogne et dans la ville de Besançon), l’étude sociale des religieux et des religieuses ainsi que leur organisation au sein de leur communauté respective et les rôles dévolus à chacun. Les archives municipales, dont la continuité en fait un fonds remarquablement riche, nous ont permis de comprendre comment les établissements monastiques et conventuels de la ville de Besançon s’inséraient dans la vie urbaine, économique et religieuse, et quelles étaient leurs relations avec le corps de ville. Dans cette quête des liens avec l’extérieur, nous avons également tenté de faire une place au comte de Bourgogne, seigneur de la province mais non de la ville, qui est également duc de Bourgogne, pour tenter de comprendre comment les religieux et religieuses s’ouvrent sur le monde à une époque où le pouvoir laïque tend à s’affirmer d’autant plus que celui des papes est affaibli par le Grand Schisme d’Occident et la crise conciliaire qui s’ensuit

  • Titre traduit

    Abbeys and convents of Besançon at the end of the Middle Ages ( 1350-1500 ) : Urban establishments between crises and the Renaissance : Implantations, organizations and external relations


  • Résumé

    Where we introduce Besançon’s abbeys and convents History between 1350 and 1500. How several establishments – different by their ages, lifestyles, activities and religious functions - try to face the same events - demographic, economic, religious crises and wars of the low Middle Ages - according to their own customs and with different material and spiritual success. The regular canons of Saint-Paul, the Benedictines of Saint-Vincent and the Cistercians of Notre-Dame of Battant distinguish themselves from mendicants friars - Dominicans, Franciscans and Carmelites - and even more with Clarisses, returned to a strict rule of poverty by Colette, reformer nun of the order of St. Clare at the beginning of the XVth century. From the municipal sources and the ancient archives of these abbeys and convents, we tried to understand what was the reality of such establishments in these disturbed time. We mainly held the material subjects (buildings and the many construction sites mentioned as well as an approach of the temporal in the county of Burgundy and in the city of Besançon), the social study of the monks and the nuns as well as their organization within their respective community and their roles. The municipal archives, a strikingly rich fund, allowed us to understand how the monastic and conventual establishments of the city of Besançon fitted into the urban, economic and religious life, and what were their relations with the city authorities. In this search for the links with the outside, we also mentionned the case of the count of Burgundy, lord of the province but not of the city, who is also the duke of Burgundy, to try to understand how nuns and monks open to the world in a time when the laic power tends to assert itself especially since the pope ones are weakened by the Western Schism and the conciliar crisis which follows

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (587, 276 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 19-61. Index (vol. 2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2009.1035.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2009.1035.2
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2009.1035.3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.