Démographie et société à Dijon à la fin du Moyen-âge (1357-1447) : à partir d'une analyse informatique des registres des comptes de l'impôt des marcs

par Anne Galanaud

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacky Theurot.


  • Résumé

    Ce travail est basé sur l’analyse des registres annuels des comptes de l’impôt des marcs de Dijon, entre 1357 et 1447, à l’aide d’un outil informatique original. L’imposition, la situation du domicile et les métiers des chefs de feux révèlent l’hétérogénéité du tissu sociologique. Au nord de la ville, densément peuplé, demeurent la majorité des plus riches, ainsi que de nombreux artisans, installés autour du Marché Vieux et dans la rue des Forges, à proximité du Suzon. Le sud, moins loti, dominé par les deux grandes abbayes et les maisons religieuses, abrite aussi des artisans. Les faubourgs, où les vignerons sont majoritaires, ont également leur personnalité. Le faubourg Saint-Nicolas fait figure d’agglomération et le faubourg Saint-Philibert abrite des tanneurs et des poissonniers. L’impact de la guerre et des brigandages est décelable sur la démographie des faubourgs, abandonnés par les plus riches. Le recoupement des données démographiques globales et des données individuelles met en lumière la singularité de chacune des épidémies qui frappent les Dijonnais. La peste de 1348 a laissé des traces jusque dans le registre de 1357. La peste de 1400-1401 frappe brutalement, mais ne se répand pas uniformément dans la ville. La peste de 1428 désorganise les familles. L’épidémie de 1438-1439 n’interrompt que transitoirement la reprise démographique. Ce renouveau démographique est en partie conditionné par l’arrivée d’immigrants fuyant l’insécurité. L’analyse des surnoms des chefs de feux permet de proposer une géographie des lieux d’origine de ces immigrants. Les plus nombreux viennent du Val de Saône. Les points de départ de ceux qui viennent de plus loin illustrent l’aire d’influence de Dijon, orientée au nord et à l’est

  • Titre traduit

    Demography and society in Dijon at the end of the Middle Ages (1357-1447) : bases on an informatic analysis of the "registres des comptes de l'impôt des marcs"


  • Résumé

    This work analyses an annual fiscal document established in Dijon between 1357 and 1447 with specially designed computer software. The amount paid, the location of households and the professions of heads of households reveal the heterogeneity of the urban social structure. In the northern part of the city, densely populated, live most of the wealthiest citizens. Numerous craftsmen are also present, settled around the Marché Vieux and in the rue des Forges, close to the Suzon River. The South is less densely inhabited and dominated by the two major abbeys and religious houses, with also a significant presence of craftsmen. The suburbs, where winegrowers are the more numerous, have their specificity. Saint-Nicolas suburb looks like a small town of its own and Saint-Philibert suburb shelters tanners and fishmongers. The impact of warfare and of brigandage is visible on suburbs demography, which are deserted by the richest. The conjunction of demographic and individual data outlines the singularity of each major plague. The consequences of the 1348 epidemic are still present in the 1357 registrar. The onset of the 1400-1401 plague is brutal, but mortality does not spread uniformly in the city. The plague of 1428 is characterized by its impact on the structure of the families. The 1438-1439 epidemic only transiently impacts the demographic recovery, powered by the exodus of migrants fleeing unsafe areas. The origins of heads of households can be approached by the study of surnames. Most of them come from the Val de Saône, and from the wider area of influence of Dijon in the North and East

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (798 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 49-75. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2009.1031.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2009.1031.2
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2009.1031.3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.