Antoine Perrenot de Granvelle entre la France et l’Italie : Correspondances de 1549-1552 conservées à la Bibliothèque Municipale de Besançon

par Giulia Grata

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations des pays de langues européennes. Études italiennes

Sous la direction de Alfredo Perifano et de Monica Barsi.


  • Résumé

    Le travail a deux objectifs : d’une part, apporter une contribution au recensement des Papiers Granvelle et mettre à la disposition des chercheurs l’édition critique d’un choix de lettres pour la plupart inédites ; d’autre part, étudier les dynamiques sociales et les enjeux politiques et culturels d’un réseau de correspondances entretenues par Antoine Perrenot de Granvelle, ministre des Habsbourg, entre l’Italie de Charles-Quint et la cour du roi de France Henri II. Les documents du corpus choisi couvrent un arc chronologique qui va de mai 1549 à février 1552, avec une concentration particulière sur l’année 1551, période cruciale du règne de Charles- Quint. Les documents étudiés sont conservés dans le fonds de la Bibliothèque Municipale de Besançon. Le premier volet du corpus étudié se compose de lettres en français issues du fonds le plus ancien de la bibliothèque, la Collection Granvelle : il s’agit de vingt et une missives, partiellement éditées au XIXe siècle, envoyées par Antoine Perrenot à Simon Renard au long de l’ambassade de ce dernier à la cour de France pour le compte de l’empereur. Les lettres en italien sont issues du fonds des Trumbull Manuscripts, à ce jour en grande partie inédit, acquis par la bibliothèque lors d’une vente aux enchères en Angleterre, en 1992. Il s’agit de quatre-vingt quatorze documents échangés entre Granvelle, alors à la cour, et différents correspondants italophones résidents à Milan, Correggio, Mantoue et Nancy. Le travail se divise en deux tomes. La première partie du premier tome fournit une analyse des documents à partir des données historiques qui peuvent en être dégagées. La seconde partie du premier tome s’articule en trois chapitres et fournit une analyse des lettres du point de vue du code qui y est mis en oeuvre. L’édition des documents fait l’objet du deuxième tome. Après avoir tracé une perspective d’ensemble sur les Papiers Granvelle, les circonstances qui ont concouru à leur constitution, à leur dissémination ensuite dans les différentes archives européennes, ainsi que les publications dont ils ont fait l’objet à travers les siècles, nous focalisons l’attention sur les deux groupes de lettres sélectionnées – françaises et italiennes – et sur les fonds d’archives bisontins dans lesquels ils sont conservés ; nous fournissons une description matérielle des documents et de leurs supports.

  • Titre traduit

    Antoine de Granvelle between France and Italy : correspondences of the years 1549-1552 preserved in the Municipal Library of Besançon


  • Résumé

    The present dissertation pursues two main goals: on the one hand, to make a contribution to the inventory/recension of the Papiers Granvelle and to provide researchers with a critical edition of a selection of mostly unpublished letters; on the other hand, to study the social dynamics and political and cultural implications of the body of correspondence of Antoine Perrenot de Granvelle, Habsburg Minister, between Charles V’s Italy and king Francis Henry II’s court. The documents corpus in question spans over the period from May 1549 and February 1552, with a special cluster in the year 1551, a crucial period in Charles V’s reign. The documents studied are preserved in the collection of the Municipal Library of Besançon. The first part of the corpus studied is made up of letters in French belonging to the oldest collection of the library, the Collection Granvelle: it consists of twenty-one letters, partly published in the nineteenth century, sent by Antoine Perrenot to Simon Renard during his diplomatic mission to the French court on behalf of the emperor. The letters in Italian, most of which are yet unpublished, are drawn from the Trumbull Manuscripts collection, acquired by the library at an auction in England in 1992. They amount to twenty-four documents exchanged between Granvelle, then at the court, and various Italian speaking correspondents resident in Milan, Correggio, Mantua and Nancy. The dissertation is divided into two volumes. The first part of the first volume provides an analysis of the documents on the basis of the historical data that can be drawn from them. On the foreign policy front, we present the activity of informers operating at Granvelle’s service, regularly sending him news concerning war preparations against the emperors and on the feudatories’ loyalties and treasons. The second part of the second volume is divided into three chapters and provides an analysis of the letters from the point of the code which is employed in them. The second volume contains a critical edition of the documents. After presenting a general overview of the Papiers Granvelle, of the circumstances under which they were collected and subsequently disseminated throughout a number of European archives, as well as of past publications through the centuries, the focus turns to the two groups of letters selected – French and Italian – and to the Besançon library collections in which they are preserved; we provide a physical description of the documents and their scripts along with a study of the state of the language they represent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (277 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. [257]-277

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2009.1016.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESAS.2009.1016.2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.