Espace géoculturel, écriture, texture et l'enseignement du français écrit en contexte kényan

par James Nyangor Ogutu

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Didactique et sémiotique

Sous la direction de Martine Cotin.


  • Résumé

    Cette thèse est une étude de l’écriture/texture dans l’espace géoculturel kényan. Partant du constat que l’écriture caractérise de manière singulière la vie humaine, elle décrit l’écriture dans le contexte kényan et africain, et propose des pistes pour une didactique de l’écrit plus adaptée aux réalités du terrain. Pour ceci, la thèse commente l’enseignement de l’écrit en français langue étrangère en s’appuyant sur des recherches menées au Kenya auprès des lycéens apprenant la langue de Molière. La construction du texte écrit s’effectue à l’aide de la grammaire, de la grammaire de texte. Cette grammaire de texte a deux composantes : la cohésion et la cohérence. L’étude montre que l’apprenant kényan du FLE possède des connaissances textuelles qui doivent être mieux valorisées pour améliorer, surtout, l’enseignement de la cohésion textuelle. Après avoir consulté les auteurs les plus influents en la matière, cette étude propose une ouverture sur l’interculturel et les langues étrangères. Elle se situe au carrefour des domaines des sciences du langage, didactique et sémiotique

  • Titre traduit

    Geocultural space, writing, text and the teaching of written French in the Kenyan context


  • Résumé

    This thesis is a study of writing and text in the Kenyan geocultural context. Inspired by the fact that writing and mankind’s history are closely related, the study presents writing from a Kenyan and African perspective while arguing for a more relevant approach to teaching writing skills. With a focus on French as a foreign language in Kenya, this work is based on research done among high school learners of writing skills in this language. The two major components of the written text, namely cohesion and coherence, are closely looked at under the banner of text grammar. Special attention is given to nominal anaphora as an aspect of textual cohesion. The study has consulted the biggest authors in its areas of interest and it observes, while making some pertinent proposals, that the Kenyan school system should better harness learners’ potential than it presently does. The study is a functional mix of linguistics, didactics and semiotics to promote a written culture as well as foreign language learning in the Kenyan context

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (416 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 359-395

Où se trouve cette thèse ?