Etude de l'impact de la mobilisation des cellules souches périphériques (CSP) mobilisées par le facteur de croissance des granulocytes (G-CSF) sur les donneurs sains et les receveurs après allogreffe de CSP à conditionnement non myélo-ablatif

par Caroline Marmier-Savet

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Eric Robinet.


  • Résumé

    La greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques (CSH) représente une alternative thérapeutique majeure dans le traitement de certaines hémopathies. Les CSH peuvent être obtenues par mobilisation des cellules souches périphériques (CSP) sanguines par le facteur de croissance des granuleux : le G-CSF. Les effets immunologiques de la mobilisation par G-CSF à court terme chez le donneur sont connus, en revanche, ses effets à long terme le sont moins. Nous avons réalisé une étude sur 24 donneurs afin d'observer les altérations induites par cette mobilisation. Des échantillons sanguins sont prélevés avant, au moment et 1, 3, 6 et 12 mois après la mobilisation. Le nombre de certaines cellules sanguines et de leur capacité à produire des cytokines ou des immunoglobines sont perturbés par la mobilisation mais retrouve des valeurs normales 3 à 6 mois après. En revanche, la mobilisation par G-CSF est associée avec une aneuploidie des cellules CD34- persistante au delà de 6 mois post-mobilisation. Le risque à long terme de l'administration de G-CSF devra être plus amplement étudié. La transplantation de CSP après conditionnement d'intensité réduite entraine moins de toxicité immédiate. Nous avons étudié plusieurs paramètres post-greffe de 20 receveurs. La prise de greffe était rapide, le nombre de cellules CD8 est revenu à une valeur normale 4 mois après greffe alors que la reconstitution des cellules CD4 est beaucoup plus lente. Plusieurs résultats (nombre de TREC, nombre de cellules mémoires. . . ) montrent que ce type de greffe favorise une reconstitution par expansion périphérique des cellules T qui avec d'autres cellules peuvent limiter la survenue d'infectons post-transplantation.


  • Résumé

    The hematopoietic stem cells represent a major therapeutic alternative in the treatment of some disease. The hematopoietic stem cell can be obtained by mobilization of the peripheral stem cells blood (CSP) by the growth factor of the granulocyte : the G-CSF. The short-term immunological effects of the mobilization by G-CSF at the donor are known, on the other hand, the long-term effects are it less. We realized a study on 24 donors to observe the alteration inferred by this mobilization. Blood samples are taken, before, at the moment and 1, 3, 6 and 12 months after the mobilization. The number of certain blood cells and their capacity to produce cytokines or immunoglobulins are perturbed by the mobilization but find normal values 3 in 6 months later. On the other hand, the mobilization by G-CSF is associated with a persistent aneuploidy of CD34- cells beyond 6 months post-mobilization. The long-term risk of the administration of G-CSF must be more amply studied. The peripheral stem cells transplantation after reduced-intensy conditioning regimen lead to less immediate toxicity. We studied several parameters post-graft of 20 recipients. The engrafment was fast, the counts of CD8 cells came back to a normal value 4 months after graft while the reconstruction of CD4 cells is much slower. Several results (number of TREC, number of memory's cells. . . ) show that this type of graft facilitates a reconstruction by peripheral expansion of T cells which the other cells can limit the incidence of severe infection post-graft.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (149 p.)
  • Notes : Thèse disponible en texte intégral (au format PDF) dans la base de données ARTUR-FC, accessible à partir de l’adresse www.scd.univ-fcomte.fr puis lien vers ARchive des Travaux Universitaires et de la Recherche - Franche-Comté (= ARTUR-FC : nom de la base des productions scientifiques de l Université de Franche-Comté)
  • Annexes : Bibliogr. p.103-110

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Santé (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : WH.140.MAR.2009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.