Dynamique spatiale et dégâts de carpocapse dans la basse vallée de la Durance

par Benoît Ricci

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Claire Lavigne et de Pierre Franck.

Soutenue le 04-09-2009

à Avignon , dans le cadre de Systèmes Intégrés en Biologie, Agronomie, Géosciences, Hydrosciences, Environnement (Montpellier ; École Doctorale ; 2009-2015) , en partenariat avec INRA Avignon Unité Plantes et Systèmes de culture Horticoles (équipe de recherche) .

Le président du jury était Thierry Dutoit.

Le jury était composé de Eric Malézieux, Manuel Plantegenest.

Les rapporteurs étaient Jane Lecomte, Thierry Tatoni.


  • Résumé

    L’étude de la dynamique spatiale des bioagresseurs doit permettre, à terme, de prendre en compte le paysage afin de concevoir une gestion plus efficace en intégrant à la fois l’organisation spatiale des pratiques de lutte et des aménagements paysagers défavorables aux ravageurs. Dans cette thèse, nous nous sommes intéressés à la dynamique spatiale du carpocapse (Cydia pomonella), le principal insecte ravageur des vergers de pommiers et poiriers dans le sud-est de la France. Nous avons recherché, par une approche exploratoire à l’échelle du bassin de production, quels étaient les effets du paysage sur les densités de ce ravageur. Nous avons développé une approche de modélisation théorique pour approfondir la compréhension des mécanismes de la dynamique spatiale. Nous avons également analysé la répartition spatiale des larves de carpocapse à l’échelle du verger pour appréhender d’autres processus plus locaux. Il est apparu des effets significatifs du paysage à l’échelle du bassin de production comme à l’échelle du verger. Les effectifs de carpocapse étaient influencés négativement par la densité de vergers conventionnels dans l’environnement. Nous avons montré que cette relation pouvait être liée à une différence de dynamique locale des populations entre vergers en agriculture biologique et verger en agriculture conventionnelles, associée à des évènements de migration. Les effectifs étaient également plus faibles dans les zones protégées du vent. Au sein de certains vergers, nous avons détecté une hétérogénéité dans la répartition spatiale des larves de carpocapse. Dans ces vergers particuliers, les effectifs tendaient à être plus faibles à proximité d’une haie, effet en partie lié à la diversité floristique de la haie. Enfin, nous avons modélisé les dégâts sur fruit en fonction de la dynamique temporelle du ravageur. Les dégâts étaient positivement et significativement reliés aux captures d’adultes ; mais cette relation était influencée par des facteurs locaux (phytoprotection) et paysagers.

  • Titre traduit

    Spatial dynamics and damage of codling moth in the low Durance valley


  • Résumé

    Studying pest spatial dynamics should help developing efficient integrated management including organization of spatial distribution of crop protection strategies at the landscape scale, and selection of landscape structures unfavorable for pest. In this thesis, we focused on spatial dynamics of the codling moth (Cydia pomonella), the main insect pest of apple and pear orchards in southeastern France. We studied the landscape effects on the densities of this pest using a correlative approach at the scale of a fruit growing area. We developed a theoretical model of spatial dynamics in order to infer ecological mechanisms from correlative patterns. We also analyzed the spatial distribution of larvae at the orchard scale and studied local landscape effects. Codling moth densities were significantly related to landscape characteristics both at large and local scales. The number of codling moth was negatively correlated to the proportion of conventional host orchards in the surroundings. We showed that this relation may be a result of landscape heterogeneity and dispersal of the pest. The number of codling moth was also lower in those areas protected from the dominant wind. In some orchards, codling moth larvae were significantly aggregated and tended to be fewer in the proximity of the hedgerows with a potential effect of the flora diversity in the nearest hedgerow. Finally, we modeled fruit damage as a function of adult codling moth temporal dynamics. Damages were positively related to the number of trapped adults but this relation depended on local (crop protection) and landscape factors.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.