Espace, temps et administration. : vivre dans les campagnes du nord de l'Artois (bailliages d'Aire et de Saint-Omer) de la reconquête française à la Révolution (1677-1790)

par Matthieu Fontaine

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Gilles Deregnaucourt.

Soutenue le 23-10-2009

à l'Artois, dans le cadre de ED Sciences de l'Homme et de la Société (n°473).

Le président du jury était Jean-Michel Boehler.

Le jury était composé de Gilles Deregnaucourt, Jean-Michel Boehler, Jacques Peret, Annie Antoine, Jean-Pierre Jessenne, Alain Joblin.

Les rapporteurs étaient Jacques Peret, Annie Antoine.


  • Résumé

    Les campagnes du nord de l’Artois, autour des villes d’Aire et de Saint-Omer, sont conquises par les armées de Louis XIV en 1676 et 1677. Le déplacement de frontière qui en découle a d’abord des conséquences économiques, avec la coupure des anciens débouchés que fournissaient les Pays-Bas méridionaux. La région est profondément attachée à ses anciens souverains bourguignons sous lesquels elle jouissait d’une liberté tout autant politique qu’économique. Le rattachement au royaume de France se fait au prix dune lecture nouvelle de l’histoire. L’appropriation de l’espace se traduit d’abord par l’adaptation à l’environnement, mais aussi par la manière de le représenter, sous forme de cartes ou dans le récit des voyageurs, et par la toponymie. Sur le plan administratif, la période est également marquée par de profonds changements. Elle voit la genèse et le développement de l’administration moderne. La seigneurie se défait de ses atours féodaux pour devenir une structure économique la plus rentable possible. La vieille noblesse entre en concurrence avec une noblesse récente, de robe ou financière. Les officiers seigneuriaux au village, les gros laboureurs et les fermiers, qui sont généralement les plus gros propriétaires fonciers, occupent les places les plus importantes dans la gestion de la fabrique paroissiale, qui gère les finances locales. Ils dominent aussi la communauté d’habitants, institution qui apparaît comme moins importante que la fabrique, mais dont les procès-verbaux témoignent des rapports de force au village.

  • Titre traduit

    Space, time and administration : country life in northern Artois (baillages of Aire and Saint Omer) from french reconquest to the revolution (1677-1790)


  • Résumé

    Northern Artois countries, near Aire and Saint-Omer, are subdued by Louis XIV armies in 1676 and 1677. The movement of the border had economic consequences with the stoppage of ancient southern Low Countries channels. The population are deeply attached to her old burgundian sovereigns under those they take advantage of political and economical liberties. The annexation to the kingdom of France is in the beginning of a new reading of the history. The appropriation of space is first interpreted by the adaptation to the environment, but also by the way to represent it, in the form of maps or in voyagers narrations, and by toponymy. The period is a like marked by administrative transformations, with genesis and development of modern administration. Seigniory leave its feudal clothes to became a profit-earning economic structure. Old nobility is in rivalry with the new legal or financial one. Seigniorial officers in the village got a real power, more especially as the lord and his agents usually don’t live on the spot. In the village, laboureurs and fermiers, that are among the most important ground-landlords, filled the principal posts in the administration of parochial fabrique, that ruled local resources. They also ruled the communauté d’habitants, institution that appeared as less important than the fabrique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.