L'Antimonde caribéen, entre les Amériques et le Monde

par Romain Cruse

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de François Taglioni.

Soutenue le 02-12-2009

à l'Artois , dans le cadre de ED Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (n°73) .

Le président du jury était Alain Musset.

Le jury était composé de François Taglioni, Alain Musset, Nathalie Bernardie-Tahir, Stéphane Rosière, Jean-Pierre Renard.

Les rapporteurs étaient Nathalie Bernardie-Tahir, Stéphane Rosière.


  • Résumé

    Cet essai s'attache au concept d'antimonde tel qu'il fut proposé par Roger Brunet à la fin des années 1980. Nous l'avons redéfini comme l'ensemble des espaces dérogatoires (zones franches, paradis fiscaux, etc.), informels (bidonvilles, etc.) et illégaux ( espaces des drogues illicites, de la prostitution, etc.), et avons appliqué son étude à l'échelle du bassin caribéen. Là, nous avons montré comment la conjonction entre la localisation dans l'espace physique et dans l'espace réticulaire, l'histoire, la géographie politique et la géopolitique contemporaine de la région avaient ensemble concourut au façonnement d'un véritable demi-espace - une périphérie -, complémentaire et dépendante d'un autre étranger exploitant cet espace à son profit. Nous avons tenté de décrire et d'analyser ces espaces complexes et les violentes rivalités dont ils sont l'enjeu. Il en ressort une organisation spatiale caractérisée par la domination d'intérêts étrangers - principalement nord-américains et européens, ainsi que les colombiens dans le cas particulier de l'espace de la cocaïne-, et une violente opposition entre les Nations caribéennes et des Etats souvent réduits au rôle intermédiaires, obnubilés par leur course à la perpétuation d'un pouvoir politique et économique hérité. Nous avons vu que la géopolitique des drogues illicites transitant et produites par la région s'intègre dans ce complexe schéma, de la même manière que les réseaux de prostitution, de migrants clandestions, et même du tourisme. Il en est de même pour l'espace culturel dans lequel ces rivalités dont l'espace est l'enjeu, sont une des caractéristiques première.

  • Titre traduit

    The Caribbean's antiworld, in-between the americas and the world


  • Résumé

    We have been dealing with the geographer Roger Brunet called "antiworld" in the late 1980's. We re-defined it as the spaces of derogation (free trade zones, tax havens, etc.), informal (slum, etc.) and illegal activities (illicit drugs networks, prostitution, undocumented migrations, etc.). In the Carribean Basin, highlighted the fact that location, history, political geography and geopolitics have together created a half space and the violent rivalries around them. The domination of foreign interests - mostly north-Americans and Europeans, sometimes Colombians in the case of the illicit drug trade - and the local opposition between Nations and States is their main characteristic. Those states can best been described as middle-men, focused on the perpetuation of the political and economical power they inherited. We have seen that the illicit drugs - produced in or just drifting through the region-, the prostitution and undocumented migrants networks, as well as tourism and others are part - if not nexus- of this complex system. It is also true for the cultural spheres where rivalries around space are one of the main foundation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Arras, Pas-de-Calais). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.