Aspects des cultes solaires et lunaires dans les provinces d'Asie Mineure (Ier-IIIe siècles)

par Iulian Moga

Thèse de doctorat en Histoire ancienne

Sous la direction de Michel Molin.


  • Résumé

    Notre travail traite une problématique complexe, celle des cultes indigènes anatoliens des principales divinités solaires et lunaires dans un espace culturel très vaste sur le territoire de l'Empire romain, le long du processus d'hellénisation des régions. Les trois types de sphères culturelles ont eu un grand apport à la définition d'un cadre religieux plurivalent et multiculturel dynamique. Parmi les aspects pris en considération dans notre analyse on compte les transformations iconographiques et morpho-fonctionnelles des divinités, ainsi que l'identification des séquences évolutives dans les différents milieux ethnoculturels, l'accent étant mis sur deux des plus importants phénomènes concernant les adaptations culturelles : le polymorphisme et la polyonymie. A part les questions concernant la nature des divinités abordées (origine du nom et de la divinité elle-même, aire de diffusion du culte, épithètes, fonctions, équivalences, mythes et divinités associées, symbolisme et iconographie), on traite des questions concernant l'organisation et la vie économique des temples, la nature des sacerdoces et des dévots, les modalités d'association, l'âge et les relations de parenté dans le milieu sacré. Enfin, la dernière partie analyse des changements qui ont eu lieu le long de la période prise en considération, changements qui visent la perception des divinités par les dévots, la réceptivité des dieux envers les demandes et prières des dévots, la communication entre divinités et êtres humains (par des visions oniriques, par des ordres divins, par des épiphanies, et par des oracles), aussi que de l'hiérarchisation du monde divin


  • Résumé

    Our work treat a complex issue, that of the indigenous Anatolian cults of the main solar and lunar gods in a very large hellenising geographical area, within the limits of the Roman Empire. These three cultural spheres thoroughly contributed to the mergence of a ongoing dynamic plurivalent and multicultural religious background. Among the aspects tanken into account in our analysis we can mention the iconographic and morpho-functional transformations of the deities, as well as their identification of the evolutive sequences within different ethnocultural background, stressing on two important phenomena related to the cultural adaptations : the polymorphism and the polyonymy. Besides the questions concerning the nature of the approached divinities (origin of the name and the god itself, cult diffusion area, epithets, functions, equivalences, myths and associated deities, symbolism and iconography), we treat issues regarding the organization and the economic life of the temples, the nature of the priesthoods and the worshippers, their means of association, age and kinship relations in the sacred environment. Finally, the last part analyses the religious alterations which occured in this specific periode on the worshippers perception over the divinities, gods receptivity of the worshippers requests, communication between deities and humans (through oniric visions, divine commands, epiphanies, and oracles), as well as the hierarchisation of the divine world

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (477 f.-[58 f. de pl.])
  • Notes : Thèse ne pouvant pas être reproduite ni diffusée
  • Annexes : Bibliogr. f. 425-477

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.