Évaluation stabilométrique : reproductibilité et variabilité chez des sujets jeunes sains et sujets atteints de sclérose en plaque

par Alberto Filippini

Thèse de doctorat en Sciences et techniques en activités physiques et sportives

Sous la direction de Said Ahmaidi, Hugues Jullien et de Alberto Rainoldi.

Soutenue en 2009

à Amiens , dans le cadre de École doctorale Sciences, technologie et santé (Amiens) .

Le jury était composé de Said Ahmaidi, Hugues Jullien, Alberto Rainoldi, Massimiliano Gollin, Gilbert Pérés.

Les rapporteurs étaient Massimiliano Gollin.


  • Résumé

    Devant l’insuffisance d’études sur la répétitivité des paramètres stabilométriques, l’objectifs de ce travail était, par un instrument spécifique (Tecnobody PROKIN Balance Board), de fournir les valeurs de répétitivité et d’identifier les variables réellement fiables et reproductibles. En outre, l'étude visait également à montrer les différences, avec les variables sélectionnées, entre différents groupes (facteurs : le sexe et la pathologie) et décrire l'effet sur la performance posturale et la caractérisation neuromusculaire (EMG de surface) chez des sujets atteints de sclérose en plaque selon deux protocoles d’entrainement (aérobie et anaérobie). Les tests stabilométriques choisis avaient une durée de 30 s en position monopodale et de 60 s en position bipodale. Les sujets ont effectué douze tests sur plusieurs jours. La répétitivité, les conditions dues aux essais, aux jours et entre les différents sujets ont été relevées. Les tests de résistance musculaire étaient effectués sur une presse, associés à une acquisition électromyographique sur le muscle vaste latéral. Les participants ont effectué une contraction unique de 30 s et dix contractions intermittentes (durée 3s avec 1s de repos). Les mesures de la vitesse du centre de pression dans l'axe antéropostérieur et l’axe latéral, en position bipodale, se sont révélées être un moyen simple et fiable pour évaluer la stabilité posturale. La vitesse moyenne, le 90% ellipse area et le périmètre ont montré un SEM entre 5 et 10% dans tous les tests. La part de la variance due aux essais (σt) a été plus grande (30%) que celle due aux jours (σd) (16%). L’ordre dans lequel les exercices ont été réalisés a constituer à proposer le test bipodal les yeux ouverts, puis les yeux fermés, le test monopodal les yeux ouverts puis les yeux fermés. L’équilibre trouvé a été meilleur chez les femmes que chez les hommes. Le groupe pathologique a souligné la difficulté de ces sujets à contrôler l'équilibre sans apport visuel. Il a été constaté que les variables EMG et la force diminuent plus rapidement dans la contraction unique. Cette situation confirme un faible pourcentage de fibres II des sujets atteints de sclérose en plaque. Les exercices anaérobies suivis par ces sujets pendant six mois, ont été bien tolérés et peuvent être suggérés sans contre indication. Ce travail met en évidence la validité des protocoles d’évaluation et d’entraînement proposés tant chez le sujet sain que chez le sujet atteint de sclérose en plaque.

  • Titre traduit

    Stabilometric measures and tests. Repeatability of available parameters and assessment of variations among young healthy and multiple sclerosis subjects


  • Résumé

    The aims of this study were to assess repeatability of stabilometric parameters for a specific device (Tecnobody Prokin Balance Board) and to assess which of them are actually reliable and useful for further studies. Moreover, the study aimed to show differences in the selected parameters among different groups (factors: gender and pathology) and to describe the effect of postural performance and neuromuscular characterisation (Surface EMG) in subjects with multiple sclerosis during different training (aerobic and anaerobic). The tests lasted 30 s in unipedal stance and 60 s in bipedal stance. Hence, subjects performed twelve quiet standing trials in each of the three test sessions, settled on different days. The repeatability, the variances due to the trials, the days, and the subjects were assessed. Muscular strength tests on a leg press were associated to a surface electromyographic recording from dominant vastus lateralis muscle. Participants performed one fatiguing contraction, lasted 30 s and ten intermittent contractions (lasted 3 s spaced by 1s of rest). The measurements of velocity of the centre of pressure in the anterior-posterior and medium-lateral axis, on two-legged stance, were found to be a simple and reliable way to assess postural stability. The average speeds, the 90% ellipse area, and the sway path showed standard error of the mean in the range 5-10% in all tests. The portion of variance due to trial-to-trial (σt) was findings greater (30%) than variance due to day-to-day (σd) (16%). The greater the exercise difficulty, the greater the values of the investigated parameters, following this order : bipedal test during open eyes, bipedal test without visual sensory, one leg test in eyes open, and finally eyes close condition. Balance performance was found better in female than in male subject. Findings from a pathological group (subjects with Multiple Sclerosis) highlighted the difficulty in controlling balance without available visual inputs. EMG variables and force decreased faster in continue than in intermittent tests. This could confirm a lower percentage of fast twitch fibres (type II) in subject with multiple sclerosis. Anaerobic exercises, adopted by these subjects for six months, were well tolerated and can be suggested and not avoided.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([173] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 51-55

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Pôle Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : STA 517
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.