Autonomie personnelle et normativité morale : essai d'articulation anthropologique

par Marlène Jouan

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Sandra Laugier.

Soutenue en 2009

à Amiens .


  • Résumé

    À maints égards, l’ « invention » kantienne de l’autonomie ne semble plus être aujourd’hui que le témoin philosophique par excellence de ce que les idéalisations morales et politiques de la modernité recelaient de subjectivisme métaphysique. Solidaire d’une représentation de l’être humain intenable à un niveau tant empirique que logique, d’un individualisme dont les promesses d’émancipation se sont révélées pour partie fictives, et d’exigences qui dénaturent nos relations ordinaires à l’autre, le concept d’autonomie serait incapable de proposer un idéal normatif cohérent. En prenant acte de ces critiques, la présente recherche vise à reconstruire un concept d’autonomie personnelle à même de restituer les attentes éthiques qu’exprime cette valeur cardinale. Si cela suppose de rompre avec le legs de l’autonomie morale, les ressources de la psychologie morale, de l’anthropologie philosophique et de la psychanalyse ouvrent également la voie pour l’articulation d’une nouvelle relation de réciprocité entre autonomie et moralité. Notre question directrice est donc la suivante : de quelle forme de vie humaine l’autonomie est-elle la projection ?


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Personal autonomy and moral normativity : towards an anthropological articulation


  • Résumé

    In many respects, the Kantian « invention » of autonomy seems to be reduced today to the exemplary philosophical mark of metaphysical subjectivism lying at the core of modernity’s moral and political idealizations. At tune with an empirically and logically untenable picture of human beings, with some individualism whose promises for emancipation have shown themselves partly illusory, and with requirements distorting our ordinary relationships with others, the concept of autonomy would be unable to offer a coherent normative ideal. While taking these critics into account, the present work aims at reconstructing a concept of personal autonomy which would succeed in sticking with the ethical expectations expressed in this fundamental value. If such an enterprise implies to shift away from moral autonomy’s heritage, the resources provided by moral psychology, philosophical anthropology and psychoanalysis also open the way towards the articulation of a new relationship between autonomy and morality. Our guiding issue is then the following: which form of human life is autonomy the projection of?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (557 f.)
  • Annexes : Bibliogr. ff. 520-549. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : P 2580/1-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.