L' état et la représentation socio-professionnelle

par Julien Chovelon

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Jean-Claude Ricci.

Soutenue en 2009

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    Au sein de l’Etat, coexistent deux formes de représentation des individus. L’une, « politique », est la représentation à laquelle on a coutume de se référer lorsque l’on envisage les rapports de l’individu avec la société. Elle ne reconnaît aucune distinction entre les individus tous strictement égaux, mais partant, indifférenciés et indifférenciables. Chaque individu est interchangeable dans le système, il est un citoyen. Ainsi, l’Etat, fiction juridique, est animé par le système politique. L’autre, « socio-professionnelle », est composée d’éléments variés et permet d’envisager l’individu dans sa dimension personnelle, sociale et professionnelle. Elle prend pour postulat l’existence de situations différentes qui caractérisent chaque individu. La conséquence de cette différence de philosophie est que seule la première est autorisée à incarner et exercer la souveraineté nationale par le biais de la création de la loi. L’existence d’un questionnement sur la recherche actuelle constante de nouveaux moyens d’expression de la singularité au sein de l’Etat, ainsi que sur la correspondance de l’intérêt général avec celui de la société qu’il incarne, nous a conduit à nous interroger sur les relations existantes entre ces deux formes de représentation au sein de l’Etat. Pour cela, nous avons adopté une double perspective. Tout d’abord, nous avons analysé l’histoire idéologique et constitutionnelle, dégageant une typologie des relations de ces deux représentations. De là, nous avons tenté de construire une théorie intégrant la représentation socio-professionnelle dans l’Etat afin d’en améliorer le caractère démocratique.

  • Titre traduit

    The state and socio-professional representation


  • Résumé

    Two forms of people's representation coexist within the State. The first one, « political », is that we use to refer as far as relationships between State and individuals are concerned. It does not acknowledge any distinction between individuals, all of them being strictly equal to each other, thus undifferentiated and undifferentiable. Any individual can be replaced by another one within the system, everyone is a citizen. Here the State, as a juridical virtuality, is brought to life by the political system. The second one is « socio-professional »; it is composed of various elements and allows to consider the personal, professional and social status of individuals. It is based on the assumption according to which all individuals are characterized by a specific situation. . Between these two different conceptions of representation, only the political one is allowed to embody and exert sovereignty through the creation of Law. Nowadays questionings about the search of new ways to express peculiarity within the State, along with the correspondence between general interest and the actual interest of the Society which it embodies, leads us to wonder about the nature of the relationships between these two forms of representation. In order to answer we chose a double point of view. On the one hand, we analyzed ideological and constitutional history to identify a way to classify relationships between these two representations. On the other hand, and as a consequence of the first move, we tried to build a theory in which socio-professional representation could be integrated in the State so as to improve its democratic nature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (833 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 805-823

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2698
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Centre de recherches administratives. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 220
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Espace René Cassin. Groupe d'études et de recherches sur la justice constitutionnelle.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH CHO

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.