Modélisation et analyse d’une classe de systèmes complexes à structures variables : application à une serre agricole

par Lala Herimanjaka Rajaoarisoa

Thèse de doctorat en Génie informatique et automatique

Sous la direction de Nacer M'Sirdi.

Soutenue en 2009

à Aix-Marseille 3 .

  • Titre traduit

    Class of varying structure complex systems analysis and modeling : application to greenhouse farming


  • Résumé

    L’objectif d’une culture sous-serre est de donner aux plantes un environnement adéquat pour qu’elles puissent se développer convenablement. D’autre part, la culture sous-serre permet également de minimiser les coûts de production. Pour atteindre ces objectifs, la nécessité d’une commande optimale se fait sentir. Pour cela on aura besoin d’un bon modèle prédictif du système étudié. En effet, si le modèle ne décrit pas convenablement le comportement du système, cela peut affecter la capacité de la commande. Cependant, il faut savoir qu’une serre agricole est un système très complexe, constitué d’éléments qui peuvent interagir et échanger de l’énergie entre eux et avec leur environnement. L’utilisation d’un modèle standard unique dans ce cadre, peut ne pas être suffisante pour décrire le comportement global et permettre l’identification de tout changement. Dans cette thèse, une méthodologie de modélisation d’une serre agricole sera proposée afin que le modèle puisse être utilisé par la suite pour le contrôle de l’environnement de la serre. Le modèle qui décrit le comportement global de notre système doit être alors identifié. Par ailleurs, la modélisation et la structure de la commutation doivent être choisies de manière appropriée pour l’identification, l’observation, le diagnostic, et garantir les propriétés de minimalité des modèles. L’efficacité de l’approche proposée sera montrée par des expérimentations effectuées sur une serre agricole sur le site de l’Université de Toulon Var afin d’examiner et illustrer les particularités de la classe de systèmes considérée.


  • Résumé

    The greenhouse culture leads to give plants a suitable environment for them to develop correctly. On the other hand, the greenhouse culture can also minimize production costs. To achieve these goals, we need to find optimal control for production type. To do this, we will need a good predictive model of the system studied. Indeed, if the model does not adequately describe the behaviour of the system, this may affect the ability of the control. However, it should be understood that greenhouse farming is a very complex system, consisting of elements that can interact and exchange of energy between them and with their environment. The use of a standard model in this context may not be sufficient to describe the behaviour and allow the identification of any changes. In this thesis, a modelling methodology of greenhouse farming will be proposed so that the model can be subsequently used for environmental monitoring of the greenhouse. The model that describes the behaviour of our system must be identified. In addition, the modelling methodology and the structure of the commutation must be appropriately chosen for the identification, observation, diagnosis, and ensure some properties of each model. The effectiveness of the proposed approach is shown by experiments conducted on a greenhouse farm on the site of the University of Toulon Var to discuss and illustrate all specificities of the class of systems considered.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (xx-154 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 141-154

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 200068894
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.