Gestion des risques de crédit et stabilité financière dans les pays de l'UEMOA

par Fatou Diane

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Laurent Viviani.

Soutenue en 2009

à Aix Marseille 2 en cotutelle avec l'Université de Saint-Louis (Sénégal) .


  • Résumé

    Cette thèse cherche à mesurer l’impact de la gestion des risques de crédit dans la stabilité financière des pays de l’UEMOA. Après une analyse détaillée du secteur financier permettant de diagnostiquer les méthodes de financement existantes dans cette zone, la meilleure connaissance de ces structures de financement montre le point commun entre ces composantes : le crédit. La structuration du secteur financier de l’UEMOA, essentiellement constitué du secteur bancaire, régi et supervisé par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) laisse penser que l’activité de crédit est aussi de son ressort. Elle assure la gestion de la stabilité financière et par conséquent, des risques liés aux crédits. Les banques commerciales jouent aussi leur rôle dans cette gestion des risques. L’analyse des causes essentielles de l’insuffisance et du coût jugé élevé du financement bancaire de l’économie dans l’UEMOA a conduit à l’examen des pratiques bancaires en vigueur dans l’Union, dont la rigidité des critères de sélection des dossiers (sélection adverse) et du coût relativement élevé des interventions, excluent des services bancaires, une frange importante de la population essentiellement à faible revenu. Les institutions de microfinance passent pour être une alternative au système bancaire classique parce qu’elles sont capables de s’adapter au contexte socioculturel. Pour ceinturer ce secteur, et selon la reconfiguration du contexte des pays de l’UEMOA marqués par un grand flux migratoire, l’émergence d’autres sources de financement a été constatée. Les retombées de ce phénomène ont également joué leur partition dans l’approfondissement du secteur financier.

  • Titre traduit

    Risk management and financial stability of WAEMU countries


  • Résumé

    This thesis tries to measure the impact of the risk management of credit in the financial stability of the countries of the WAEMU. After a detailed this thesis focuses on measuring the impact of credit risk management on the financial stability of WAEMU countries. A detailed analysis of the financial sector leading to a better command of existing financing methods in the zone, a better understanding of financial institutions funding reveals the common point of these components : the credit. The WAEMU financial sector dominated by the banking sector is under the control and supervision of the Central Bank of West African States (BCEAO). It is in charge of the financial stability management and as a result the risk attached to credits. Commercial banks also play their part in this risk management. The search for reasons behind the failure and high banking costs within the union lead to revisiting the WAEMU banking experience characterized by high transactions costs and rigidities and which tends to exclude low income people who represent a non negligible part of the population. Microfincance institutions therefore constitute an appropriate substitute to formal bank. Other financing sources add up to the financial system especially with the rise of migration leading to the financial sector expansion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (245 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p 222-235

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.