Croissance, inégalité et pauvreté en économie ouverte : une application aux pays de la région MENA

par Caroline Daymon

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Louis Reiffers.

Soutenue en 2009

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    La première partie (chapitre 1 et 2) constitue la base méthodologique et théorique de cette thèse. La première contribution de cette thèse est de faire ressortir les indicateurs de pauvreté et d’inégalité, et la décomposition dynamique de la pauvreté les plus efficients (chapitre 1). En matière de mesure d’inégalité la base de données EHII est sélectionnée, et fait l’objet d’une extension dans cette thèse. Le second chapitre teste les principales théories de la relation croissance-distribution. Il ressort que les pays MENA sont encore trop loin du point de retournement de Kuznets pour pouvoir espérer que la croissance à elle seule soit réductrice de pauvreté, ce qui permet de mettre en avant la nécessité de promouvoir « l’effet inégalité » dans ces pays. Dans la seconde partie de cette thèse (chapitre 3 et 4) l’accent est porté sur la nécessité de lutter contre l’iniquité dans les MENA et de rendre compte du problème de persistance intergénérationnelle des inégalités. Un test empirique appliqué aux MENA met en avant l’importance de la qualité de l’éducation et de la gouvernance dans ces pays (chapitre 3). Nous vérifions également empiriquement l’existence de trappes à inégalité à l’échelle internationale (chapitre 4). Ces quatre premiers chapitres, et les recommandations auxquelles ils aboutissent sont mis en perspectives, grâce à l’étude de l’impact de l’ouverture sur la répartition des salaires et des revenus (chapitre 5), et d’une spécialisation partielle des pays méditerranéens dans le secteur particulier du textile-habillement et évalue son impact sur la capacité des pays avoir une croissance pro-poor (chapitre 6).

  • Titre traduit

    Growth, inequality and poverty : an application to the MENA region


  • Résumé

    The first part of this thesis (Chapter 1 and 2) is the theoretical and methodological basis. The first contribution of this thesis is to highlight the most efficient indicators of poverty and inequality, and decomposition dynamics of poverty (Chapter1). The EHII database is selected and is extended in this thesis. The second chapter tests the main theories of the growth-distribution relationship. It appears that MENA countries are still too far from the turning point of Kuznets to hope that growth alone is reducing poverty, thereby highlighting the need to promote the “inequality effect” in these countries. In the second part of this thesis (Chapter 3 et 4) the emphasis is on the need to fight against injustice in the MENA and report the problem of intergenerational persistence of inequality. An empirical test applied to MENA highlights the importance of quality of education and of governance in those countries (Chapter 3). We also verify empirically the existence of inequality traps at the international level (Chapter 4). These first four chapters, and recommendations to which they lead are put into perspective through the study of the impact of openness on the wage and income distribution (Chapter 5), and a partial specialization of countries Mediterranean in the particular sector of textile and clothing industry. It assesses its impact on the ability of countries to have a pro-poor growth (Chapter 6).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( XIV-267 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p 248-267

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.