Etude de deux aspects de la myogenèse chez l'embryon de poulet : la transition epitheliomesenchymateuse et la fusion des myoblastes

par Marie De la celle

Thèse de doctorat en Biologie des eucaryotes

Sous la direction de Christophe Marcelle.


  • Résumé

    Chez les vertébrés, les somites, structures transitoires du mésoderme, sont à l'origine de tous les muscles squelettiques des membres et du corps. Les muscles embryonnaires se forment en deux phases séquentielles à partir du dermomyotome épithélial (partie dorsale du somite). 1ère phase : les cellules des quatre lèvres du dermomyotome délaminent pour former le myotome primaire, composé de fibres musculaires mononucléées et post‐mitotiques. 2nde phase : les cellules de la partie centrale du dermomyotome subissent une transition épithélio‐mésenchymateuse (EMT) qui permet l'entrée massive dans le myotome primaire de progéniteurs musculaires, capables de proliférer et de se différencier en fibres musculaires. La croissance du myotome est également assurée par un processus de fusion : les myoblastes mononucléés fusionnent pour former des fibres musculaires multinucléées. Au cours de ma thèse, je me suis intéressée aux mécanismes moléculaires qui régulent temporellement l'initiation de l'EMT. J'ai pu montrer que le signal FGF provenant du myotome déclenche la voie de signalisation MAPK/ERK dans le dermomyotome, permettant l'activation du facteur de transcription Snail à l'origine de l'EMT. J'ai également cherché à caractériser le processus de fusion chez les vertébrés. Une étude descriptive m'a permis de montrer que le processus de fusion des myoblastes était initié 36h après la formation du somite. Les évènements de fusion ont lieu entre les myocytes mononucléés du myotome primaire et les progéniteurs musculaires. Je me suis ensuite intéressée aux mécanismes moléculaires régulant les évènements de fusion. J'ai réalisé des pertes de fonction des gènes Tanc1, Arf6 et NCKAP1, orthologues des gènes Rols1, Arf6 et Kette de drosophile. Les résultats obtenus suggèrent que ces molécules sont nécessaires au processus de fusion, indiquant une conservation au cours de l'évolution de la cascade moléculaire impliquée dans la fusion des myoblastes chez la Drosophile.

  • Titre traduit

    Study of two aspects of the chick embryo myogenesis : epitheliomesenchymal transition and myoblast fusion


  • Résumé

    In vertebrates, sketetal muscles of the trunk and the limbs form in two stages, from the dermomyotome (DM) : 1) cells located at the four borders of the DM delaminate to generate the primary myotome (PM); 2) cells from the central part of the DM undergo an epitheliomesenchymal transition (EMT), characterrised by a massive entrey of muscle progenitors into the PM. A myoblast fusion process allows the myotome growth. I analysed the temporal regulation of the EMT initiation. We propose that this process is regulated by a FGF signal emanating from the PM, that riggers within the DM a MAPK/ERK pathway that leads to the activation of the transcription factor Snail 1, a regulator of EMT. Then, I showed that the fuion process is initiated between mononucleated myocytes and muscles progenitors, 36h after somite formation. The loss of function of Tanc1, Arf6 and NCKAP1 genes, orthologous of Rols1, Arf6 and Kette genes of drosophila, suggests that theses genes regulate the fusion process

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (181 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.153-181

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.