L' apprentissage social de règles chez l'homme et le singe

par Elisabetta Monfardini

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Driss Boussaoud et de Bruno Wicker.

Soutenue en 2009

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    Beaucoup de nos comportements quotidiens sont guidés par des règles (ex : arrêt si le feu est rouge). Ces règles, associations arbitraires entre des stimuli et des actions, doivent être apprises. Nous pouvons les apprendre seuls, par essais et erreurs, ou, à moindre coût, par observation d’autrui. La transmission sociale de règles, bien que cruciale pour toute espèce grégaire, n’a été que peu étudiée et ses bases neuronales restent inexplorées. Mon travail de thèse inaugure une approche neuroscientifique de cette forme d’apprentissage. Deux questions sont abordées: 1. L’apprentissage social de règles repose-t-il sur les mêmes bases neuronales que l’apprentissage individuel chez l’homme? 2. Le singe macaque rhésus, modèle clé pour les neurosciences, mais réputé piètre imitateur en psychologie comparée, peut-il être un modèle animal adéquat pour explorer la façon dont le cerveau apprend des autres?Le premier volet de ma thèse comporte deux études en IRMf chez des volontaires humains sains. Il révèle un réseau cérébral commun au rappel de règles, qu’elles aient été apprises par essai et erreur ou par observation, ainsi qu’une même dynamique d’activation pendant l’apprentissage individuel ou social. Le deuxième volet consiste en trois études comportementales chez le macaque rhésus. Il confirme la validité de ce modèle animal en montrant a) la capacité spontanée de cette espèce à tirer profit de l’observation d’un congénère confronté à de nouvelles règles, b) sa surprenante tendance à mieux apprendre des erreurs d’autrui que de ses propres erreurs, c) son aptitude à apprendre aussi d’un humain.

  • Titre traduit

    Social rule learning in humans and monkeys


  • Résumé

    Most of our everyday behaviours are guided by conventional rules (‘red traffic light means stop'). These rules, based on arbitrary associations between stimuli and actions, must be learned. We can learn them individually, by trial and error, or, at a lower cost, via observation of others. The social transmission of rules, despite its importance for any gregarious animal species, has seldom been studied and it neural bases remain unexplored. My thesis inaugurates a neuroscience approach of social rule learning. Two main questions are addressed: 1. Is social rule learning based on the same neural bases as individual rule learning in humans? 2. Can the rhesus macaque, a crucial model for neuroscience but considered as a poor imitator by comparative psychologists, be a suitable animal model to explore how the brain learns from others? The first part of my experimental contribution includes two fMRI studies on healthy human volunteers. It demonstrates the existence of a common brain network for the recall of rules, whether learned by trial and error or by observation, as well as similar brain activation dynamics during individual and social learning. The second part consists of three behavioural studies in rhesus monkeys. It confirms the validity of this animal model regarding imitation by revealing a) a spontaneous tendency of this species to observe and take advantage of a conspecific struggling with new rules, b) an interesting propensity to learn more from others' errors than from its own, and c) an ability to learn not only from conspecifics but also from humans.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 207 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.185-207

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.