Comportements à risque des personnes vivant avec le VIH en France dans le contexte des multithérapies antirétrovirales

par Anne-Déborah Bouhnik

Thèse de doctorat en Pathologie humaine. Maladies transmissibles et pathologies tropicales

Sous la direction de Yolande Obadia.

Soutenue en 2009

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    L’arrivée en 1996 des multithérapies a considérablement modifié les perspectives de vie des personnes vivant avec le VIH, faisant craindre une reprise des pratiques à risque. Cette thèse propose d’étudier les déterminants des comportements à risque chez des personnes vivant avec le VIH en France, et d’analyser dans quelle mesure le traitement par multithérapies a modifié ou non ces comportements. Cette thèse s’appuie sur les données de deux enquêtes : - MANIF 2000, cohorte de 467 patients infectés par le VIH par injection de drogues intraveineuse, initiée en 1995. - L’enquête ANRS-EN12-VESPA, conduite en 2003 auprès d’un échantillon de près de 3000 personnes, représentative de la population séropositive suivie en milieu hospitalier. Les résultats empiriques montrent qu’aucun marqueur lié à la progression de la maladie n’apparaît comme un déterminant significatif des rapports non protégés, quelle que soient l’orientation sexuelle et le type de partenaire considéré. En revanche, les effets secondaires apparaissent comme étant associés à une fréquence plus importante de prises de risque parmi les usagers/ex-usagers de drogue intraveineuse dans le cadre de relations avec des partenaires occasionnels. Il en est de même pour l’altération de la qualité de vie mentale qui apparaît comme un déterminant capital des conduites à risque avec des partenaires occasionnels chez les homosexuels. Les analyses conduites auprès des hétérosexuels montrent le poids de la précarité financière sur la prévalence des rapports non protégés quelque soit le sexe. Au sein des couples séro-différents, il existe un lien significatif entre prise de risque et dissimulation du statut sérologique. Enfin, une dernière analyse montre l’influence du vécu de la séropositivité sur les difficultés sexuelles perçues par les personnes vivant avec le VIH.

  • Titre traduit

    Risky behaviors among people living with HIV in france in the highly active antiretroviral therapy era


  • Résumé

    The advent of Highly Active Antiretroviral Therapy (HAART) in 1996 considerably changed life perspectives of people living with HIV (PLWHs). However, concerns have been raised that these improvements may increase the opportunities for relapse to risk behaviors. This thesis proposes to study the determinants of risky behaviors among PLWHs in France, and to analyze to what extent HAART has modified or not these behaviors. This thesis uses data of two surveys: - MANIF 2000, cohort of 467 patients HIV-infected through injection drug use, initiated in 1995. - The ANRS-EN12-VESPA, conducted in 2003 among a sample of nearly 3000 individuals, representative of people living with HIV followed in hospital. Empirical results show that none of the HIV-clinical outcomes appears as significantly determinant of risky behaviors, whatever the sexual orientation and the type of partner considered. However, HAART related side effects appear as significantly associated with a higher frequency of unsafe sex among injecting drug users engaged in occasional relationships. Poor mental quality of life is also a capital determinant of unsafe sex with occasional partners among gay men. Within heterosexual men and women, analyses point out the impact of social vulnerability on risky behaviors. Among sero-nonconcordant couples, there is a significant relationship between risky behaviors and concealment of HIV-status. Finally, the last analysis shows the impact of HIV-experience on sexual difficulties perceived by PLWHs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (136 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 177 réf. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.