Régime méditerranéen traditionnel et adiposité dans un échantillon rural au Liban, et qualité nutritionnelle des plats composés

par Carine Issa

Thèse de doctorat en Médecine. Pathologie Humaine. Nutrition

Sous la direction de Denis Lairon.

Soutenue en 2009

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    L’alimentation Méditerranéenne (Med) traditionnelle est reconnue depuis longtemps pour ses effets bénéfiques dans la prévention des maladies chroniques. Malheureusement, au Liban, comme dans d’autres pays de la Méditerranée, l���alimentation traditionnelle est progressivement remplacée par une alimentation occidentale. Cette évolution défavorable s’accompagne d’une augmentation de la prévalence de l’obésité. Cependant, les régions rurales semblent avoir entamé leur transition nutritionnelle plus tardivement et de façon moins abrupte. Dans ce contexte, deux études complémentaires ont été effectuées afin d'examiner les caractéristiques de l’alimentation de ruraux Libanais, en lien avec l'adiposité. Notre premier objectif a été de tester l’hypothèse selon laquelle l’adhésion à un régime Med traditionnel est associée à une moindre adiposité dans cet échantillon rural. Notre second objectif a été d'estimer la qualité nutritionnelle globale des plats Libanais traditionnels et de la comparer avec celle des plats les plus consommés en France, en se basant sur le nouveau concept de profilage nutritionnel. Les résultats ont montré une association inverse entre la qualité du régime et les marqueurs d’adiposité (ç. à. D. Indice de masse corporelle et tour de taille) lorsque la qualité nutritionnelle a été évaluée avec un nouveau score, le Composite Med, incluant des composantes positives (ç. à. D. Céréales et graines complètes, légumes, fruits), des composantes négatives adaptées à notre échantillon (ç. à. D. Céréales et graines raffinées, boissons sucrées), ainsi que des composantes positives spécifiques au régime Med (ç. à. D. Légumineuses, huile d’olive et poisson). Les résultats de la seconde partie de notre travail ont montré que la moyenne de la quantité de légumes et féculents non-raffinés combinée représentait plus de 50% du poids total dans les plats composés Libanais (LD) et seulement 25% dans les plats composés consommés en France (FD). Les LD étaient significativement plus riches en vitamine C que les FD et contenaient moins d'acides gras saturés et de sodium que les FD. Ainsi, les plats Libanais traditionnels avaient en général une bonne qualité nutritionnelle avec deux fois plus de LD que de FD appartenant à la classe de profil nutritionnel le plus favorable. L'application du concept de profilage nutritionnel à la cuisine traditionnelle Libanaise suggère que ce riche héritage culinaire pourrait être mis à profit pour améliorer la diversité alimentaire et promouvoir une alimentation plus saine au Liban. De plus, nos résultats sont en accord avec l'hypothèse d'un effet protecteur de l'alimentation Med sur l'adiposité (totale et abdominale). Dans l'ensemble, nos travaux suggèrent que la réintroduction des habitudes alimentaires traditionnelles dans les pays Méditerranéens pourrait contribuer à prévenir la progression du surpoids et de l'obésité, et ainsi éviter une dégradation de l'état de santé des populations dans cette région.

  • Titre traduit

    Traditional mediterranean diet and adiposity in a rural sample of Lebanon and nutritional quality of composite dishes


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The traditional Mediterranean (Med) diet has been widely documented for its benefits in the prevention of chronic diseases. Unfortunately, in Lebanon, as in other Med countries, the traditional diet is eroding toward a more westernized diet. This detrimental evolution is accompanied by an increased prevalence of obesity. However, rural areas seem to be experiencing a smoother nutrition transition. In this context, two complimentary studies were performed to document the diet characteristics of a rural sample in Lebanon and the relationship with adiposity. First, we aimed to test the hypothesis that adherence to a traditional Med diet was associated with a lower prevalence of body adiposity in this rural sample. Secondly, we aimed to determine the global nutritional quality of traditional Lebanese dishes as compared to dishes most consumed in France, based on the new concept of nutrient profiling. The findings demonstrated an inverse association between diet quality and adiposity markers (namely, Body Mass Index and Waist Circumference) when dietary quality was assessed with a new Composite Med score, including both positive components of the diet (i. E. Whole grain and cereal products, vegetables, fruit) and negative components adapted to our sample (i. E. Refined grain and cereal products, liquid sweets), along with positive key components of the Med diet (i. E. Legumes, olive oil, and fish). Results of the second part of our work showed that the mean of vegetable and unrefined starches contents combined represented more than 50% of total weight in composite dishes from Lebanon (LD) and only 25% in dishes consumed in France (FD). LD were significantly richer in vitamin C than FD and had significantly lower content in saturated fatty acids and sodium than FD. Thus, traditional Lebanese dishes were found to generally have a good nutritional quality with twice as many LD as FD belonging to the most favorable nutrient profile class. The nutrient profile perspective suggested that the rich traditional cuisine heritage of Lebanon has the potential to improve dietary diversity and healthy eating. Moreover, our results support the concept that adherence to a Mediterranean-type diet is associated with reduced general and abdominal adiposity. Overall, our work suggests that the reintroduction of traditional dietary habits in Mediterranean countries could slow down the increasing trend toward overweight and obesity, and thus prevent detrimental health consequences in populations of this region.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 288 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.