Propriétés thérapeutiques de l'anticorps monoclonal 16D10 sur les cellules tumorales pancréatiques humaines

par Lydie Crescence

Thèse de doctorat en Médecine. Pathologie humaine. Oncologie

Sous la direction de Eric Mas.

Soutenue en 2009

à Aix-Marseille 2 .


  • Résumé

    Le cancer du pancréas exocrine, un des plus agressifs, présente un diagnostic tardif et reste peu sensible aux traitements conventionnels. Il est donc essentiel de développer de nouvelles approches thérapeutiques de ce cancer. Nous avons mis en évidence la présence d’un antigène glycosylé associé à la tumeur portant le glycotope 16D10, reconnu par l’anticorps monoclonal mAb16D10 à la surface des cellules tumorales du pancréas humain. Ce glycotope de surface est porté par une glyco isoforme de la Lipase Sels Biliaires Dépendante (BSDL), exprimée lors des cancers du pancréas. Par ailleurs, le mAb16D10 inhibe la croissance de cellules humaines pancréatiques tumorales SOJ-6 transplantées chez les souris Nude. L’ensemble de ces données nous a permis d’envisager des approches d’immunothérapies des cancers pancréatiques fondées sur l’utilisation du mAb16D10. Nous avons déterminé la spécificité du mAb16D10 sur différents tissus et différentes cellules et étudié in vitro les mécanismes moléculaires impliqués dans la diminution de la croissance tumorale induite par le mAb16D10. Nous avons montré que le mAb16D10 reconnaît spécifiquement des foyers de cellules néoplasiques alors qu’aucune réaction n’est observée, ni dans la zone « normale » des tissus pancréatiques tumoraux, ni dans les tissus humains normaux. Le mAb16D10 inhibe la prolifération des cellules pancréatiques tumorales humaines exprimant l’antigène 16D10 localisé dans les radeaux lipidiques de la membrane plasmique. Le mAb16D10 induit l’expression de la p53 et l’apoptose via la voie intrinsèque. Cet anticorps entraîne l’activation de la GSK-3β, ce qui provoque la de��gradation de la β-caténine et la diminution de l’expression de la cycline D1 résultant à l’arrêt du cycle cellulaire en phase G1/S. Le traitement des cellules tumorales avec le mAb16D10 s’accompagne de l’expression de la E-cadhérine. L’antigène 16D10 associé aux radeaux lipidiques et à la β-caténine pourrait constituer une plateforme de signalisation, reconnue par le mAb16D10 permettant le recrutement de la E-cadhérine et l’induction de la mort cellulaire. Nous avons également montré l’efficacité thérapeutique in vitro du mAb16D10, associé aux drogues conventionnelles telles que la gemcitabine et le cisplatine. Le mAb16D10 se révèle être un outil thérapeutique prometteur pour le traitement des adénocarcinomes pancréatiques.

  • Titre traduit

    Therapeutic properties of 16D10 monoclonal antibody on human pancreatic tumor cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (314 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 204 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 10125
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.