Organisation anatomo-fonctionnelle du langage dans l'épilepsie temporale

par Agnès Trébuchon-Da Fonseca

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Catherine Liégeois-Chauvel.

Soutenue en 2009

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    Quels sont les corrélats anatomo-fonctionnels sous tendant la compréhension et la production de la parole ? De la perception des indices acoustico-phonétiques à l’accès au sens des mots, quel est le degré de latéralisation des réseaux mis en jeu dans le traitement du langage ? Nous avons tenté de répondre à ces questions au travers du modèle pathologique de l’épilepsie temporale. En effet, dans le cadre du bilan pré-chirurgical de cette pathologie, l’implantation d’électrodes intracérébrales (SEEG) permet, lors de la cartographie fonctionnelle, l’enregistrement in vivo de l’activité corticale lors de processus linguistiques particuliers. Par ailleurs, l’épilepsie temporale en raison de la potentielle désorganisation (critique et/ou inter-critique) de certaines structures impliquées dans la perception et/ou la production du langage, s’avère être un modèle pathologique intéressant. Dans un premier travail, nous avons corrélé le traitement temporel d’indices acousticophonétiques et la latéralisation hémisphérique pour le langage. A partir d’enregistrements de surface, nous avons localisé les générateurs responsables de cette activité au niveau du cortex auditif gauche lorsque les sujets avaient une spécialisation hémisphérique gauche pour le langage. Puis nous avons mis en évidence, grâce à des enregistrements intracérébraux, le traitement parallèle de l’information verbale au niveau de l’hémisphère dominant pour le langage lors de tâches comportant un monitoring de mots ou pseudo-mots. Les processus lexico-sémantiques mettent en jeu préférentiellement la voie ventrale (temporale), les processus phonologiques mettent en jeu la voie dorsale. La région frontale inférieure semble contribuer à ces deux processus. Nous avons précisé le rôle de la région temporale et basale postérieure gauche dans l’accès lexical. L’anomie observée chez les patients dont l’épilepsie concernait l’hémisphère dominant pour le langage serait liée au dysfonctionnement de cette région. Notre dernière étude a confirmé le rôle clef de la région temporo-basale gauche dans l’accès lexical ainsi que sa participation multi-modalitaire au traitement d’un matériel verbal. L’ensemble de ces travaux suggèrent (1) l’existence d’un traitement parallèle des informations lexico-sémantiques du langage parlé après un traitement spécifique des indices acousticophonétiques par le cortex auditif de l’hémisphère dominant pour le langage (2) la participation de la région basale et postérieure temporale à l’accès lexical dans la production, comme dans la perception de la parole.

  • Titre traduit

    Anatomical and functional organization of language in temporal lobe epilepsy


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 f.)
  • Annexes : Bibliogr.249 réf. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2009/AIX2/0661Ubis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.