Interrelations entre les tiques et les rickettsies

par Cristina Socolovschi

Thèse de doctorat en Maladies transmissibles et pathologies tropicales

Sous la direction de Philippe Parola.

Soutenue en 2009

à Aix-Marseille 2 .


  • Résumé

    Les rickettsies du groupe boutonneux sont considérées comme des pathogènes émergents ou réémergents, transmis pour la plupart par des tiques à travers le monde. Durant les vingt dernières années, 16 nouvelles espèces ou sous espèces de rickettsies ont été caractérisées grâce aux outils épidémiologiques, microbiologiques et moléculaires. De nombreuses inconnues subsistent sur les relations entre les rickettsies et les tiques vectrices ainsi que sur l’éco-épidémiologie des maladies transmises à l’homme. Nous avons utilisé une approche moléculaire pour préciser l’épidémiologie des rickettsioses transmises par les tiques en France, au Maroc, au Tchad, à Djibouti, en Ethiopie, en Ouganda et en Guyane Française. Dans une deuxième partie de nos travaux, nous avons mis en place un protocole d’élevage de tiques, infectées ou non par des rickettsies. Des modèles de Rhipicephalus sanguineus infectés par Rickettsia conorii, Amblyomma variegatum par R. Africae et Dermacentor marginatus par « Rickettsia sp. DmS1 » ont pu ainsi être étudiés. La transmission verticale des rickettsies a été quantifiée. Les points forts de notre travail sont les résultats obtenus sur la relation de Rh. Sanguineus et R. Conorii l’agent pathogène de la fièvre boutonneuse méditerranéenne (FBM) endémique dans les pays du pourtour méditerranéen. Rh. Sanguineus est un vecteur et pourrait aussi jouer le rôle de réservoir de R. Conorii d’après nos résultats. La faible prévalence des tiques trouvées naturellement infectées dans la nature n’est cependant pas expliquée. Nous avons débuté l’étude des facteurs extrinsèques, comme la température sur l’écoépidémiologie de la FBM ainsi que sur les relations Rh. Sanguineus – R. Conorii. Nous avons montré que le réchauffement de la température du milieu environnemental rend ces tiques plus agressives pour l’homme, lors d’une enquête effectuée à Nîmes avec une approche épidémiologique, clinique, microbiologique, entomologique, complétée par des modèles expérimentaux. Le deuxième cas d’infection à R. Massiliae a été rapporté à cette occasion. La température semble être essentielle sur l’écologie et l’épidémiologie des rickettsioses transmises par les tiques et des expérimentations sont en cours pour étudier son influence sur les relations tiques-rickettsies.

  • Titre traduit

    Interrelationships rickettsiae and ticks


  • Résumé

    Tick borne rickettsioses have limited geographic distributions that are determined by their tick vectors. During the last 20 years, 16 additional rickettsial species or subspecies were identified and characterized by epidemiologic, microbiological and molecular tools, but there are many unknown questions on the relation between the rickettsiae and their vectors. We used a simple and effective molecular approach to study the epidemiology of the tick borne rickettsioses in France, in Morocco, in Chad, in Djibouti, in Ethiopia, in Uganda and French Guiana. The same approach can be extended to other countries. Three colonies of the naturally infected ticks: Rhipicephalus sanguineus infected with R. Conorii, Amblyomma variegatum infected with R. Africae and Dermacentor marginatus infected with Rickettsia sp. DmS1 and some colonies of not infected ticks were established in the laboratory. Studies of transmission, maintenance, infectivity, virulence, and pathogenicity of tick borne agents require the use of large numbers of live laboratory-raised ticks. A protocol of maintenance of laboratory ticks was established. The vertical transmission of these rickettsiae was studied and these infected ticks could be used to study other aspects of the relations ticks-rickettsiae. One of important point of our work is the results obtained on the relation of Rh. Sanguineus and R. Conorii, agent of the Mediterranean spotted fever (MSF) endemic in the countries of the Mediterranean area. Rh. Sanguineus are not only a vector but could be a reservoir of R. Conorii. A focus of spotted fever was investigated in France in May 2007. In addition to the originality of theses cases (ophthalmic involvements, the second reported case of R. Massiliae infection), we provide evidence that this cluster of cases was related to a warming-mediated increase in the aggressiveness of Rh. Sanguineus, leading to increased human attacks. The temperature seems to be essential on the ecology and the epidemiology of the tick borne rickettsioses. New studies are necessary to better understand the relation between the rickettsies and their vector - ticks.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (127 f.)
  • Annexes : Bibliogr., 16 réf.. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2009/AIX2/0653Ubis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.