Les métaux dans les bassins autoroutiers du Sud-Est de la France : potentialités de dépollution des eaux et des sédiments par les plantes

par Frédéric Triboit

Thèse de doctorat en Sciences de l'environnement. Écologie, biosurveillance et bioremédiation

Sous la direction de Alain Thiéry et de Isabelle Laffont-Schwob.

Soutenue en 2009

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Section sciences (autre partenaire) .


  • Résumé

    Parmi les ouvrages de protection de la ressource en eau du réseau autoroutier français, cette étude s’est focalisée sur un ensemble de 18 bassins dans le Sud-Est de la France appartenant à la Société ASF. Son objectif a été de déterminer les paramètres structurelles, physico-chimiques et biotiques qui caractérisent le fonctionnement de ces bassins pour évaluer la potentialité de leur végétation spontanée à dépolluer l’eau et les sédiments de ces ouvrages. Les résultats ont mis en évidence que le compartiment eau présente des variations de composition chimique dépendantes du renouvellement en eau des bassins, ce qui ne permet pas d’utiliser ces critères pour discriminer les ouvrages. Par contre, les analyses chimiques des sédiments ont permis une nette discrimination des bassins selon leur teneur en carbonates. La végétation des bassins est principalement structurée par la variable temps selon le modèle hydrarche classique avec la succession des hydrophytes puis des hélophytes. En ce qui concerne la flore, les paramètres discriminants sont les caractéristiques physico-chimiques distinguant : des bassins riches en carbonates dans lesquels Chara vulgaris domine et d’autres, moins carbonatés, dans lesquels Chara globularis est l’espèce dominante. Si un effet « rhizosphère » a pu être démontré sur les teneurs en ETM biodisponibles, il n’ pas été possible de mettre en évidence de phénomène d’hyperaccumulation des ETM par les plantes. La contribution des plantes à l’accumulation des métaux contenus dans les bassins est extrêmement faible par rapport aux quantités piégées dans le sédiment. Les quantités bioaccumulées les plus importantes sont localisées dans les parties souterraines de typha. Les charophytes, qui développent une biomasse importante dans les bassins, présentent toutefois des aptitudes réduites à accumuler des métaux. Cependant, le rôle stabilisateur de la végétation des bassins n’est pas négligeable : il est notamment à mettre en parallèle avec les conditions météorologiques particulières auxquelles sont soumis les bassins : climat méditerranéen avec de forts vents et risques de dissémination éolienne des contaminants. Ainsi la végétation spontanée peut contribuer au piégeage des particules dans les bassins.

  • Titre traduit

    Heavy metals in motorway ponds from South-Eastern France : prospect for phytormeediation of water and sediments


  • Résumé

    Amongst the numerous retention ponds alongside motorways from the French concession motorway company ASF, this study focused on a pool of 18 ponds in the South-East of France. The purpose was to determine the major features of the pond functioning beyond structural characters, biotic and abiotic environmental parameters and evaluate the remediation potential of the spontaneous flora. Results showed that water chemistry was not a discriminant pool of data because these parameters were under control of water renewal. However, among the sediment chemical parameters selected, carbonate content was a good discriminant. Pond vegetation showed a classical dynamic of evolution with helophytes following hydrophyte colonization. Amongst the plant taxa, Chara vulgaris was more abundant in carbonated ponds while Chara globularis occurred in less carbonated ponds. A rhizospheric effect was demonstrated enhancing trace elements biodisponibility. However no metal hyperaccumulation was observed in the analysed aquatic plants. Metal contents in plants were low compared with metal contents in sediments. The highest metal accumulation was obtained in roots of typha. Even if charophytes produced high biomass in the ponds, low levels of trace elements were accumulated in plant tissue. However, plant cover play a stabilization role in the ponds: regarding strong gusts of wind, typical of Mediterranean climate and possible pollutant dispersion, vegetation may improve particles trapping in the ponds.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 198-218

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.