Méthodes de simulation, analyse de la complexité, utilisation de modèles, interdisciplinarité

par Immacolata Rosiello

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Livet.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Methods of simulation, analysis of complexity, use of models, interdisciplinary features of models and simulations


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est une réflexion épistémologique sur le rôle et les limites de la simulation dans les sciences exactes et dans les sciences sociales. Dans les sciences exactes, la simulation est désormais entérinée comme une pratique scientifique courante, qui s'étale du simple calcul numérique jusqu'à se positionner en vraie source d'investigation et de fabrication de modèles. Plus critique est la position de la simulation dans les sciences sociales, surtout quand elle se décline en mathématisation et calcul des phénomènes humains et économiques et dans la validation conséquente de ses résultats. Nous verrons que le cadre paradigmatique qui à la fois fonde et justifie le recours à la simulation dans les sciences sociales est celui de la complexité. Le chapitre final essaie de tracer le parcours historique des différents aspects de la simulation en économie et finance, là où le recours à la modélisation est constant et lourd de conséquences.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 166-172. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.