La fiction littéraire comme expérience de pensée

par Nancy Murzilli

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Pierre Cometti.

Soutenue en 2009

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    D’un point de vue logique et philosophique, la fiction pose un problème qui engage la nature du réel et de notre rapport au réel. La science et la philosophie font usage de fictions pour mener des expériences de pensée. Celles-ci y ont pour fonction d’explorer des présupposés et d’en tester la légitimité, leur résultats conduisant généralement à un remaniement de nos concepts, voire de nouvelles connaissances. Si les expériences de pensées prennent part à la connaissance, on peut s’interroger sur le rôle de leurs éléments fictionnels dans ce qui fait d’elles des instruments d’intelligibilité. Mons on peut se demander de façon symétrique si elles n’ont pas un rôle à jouer en littérature, compte tenu de la place qu’y occupe la fiction. Considérer les fictions littéraires comme des expériences de pensée pourrait permettre de comprendre comment elles peuvent améliorer notre connaissance du monde et quels sont les mécanismes à l’œuvre derrière le transfert épistémique de la fiction à la réalité.

  • Titre traduit

    Literary fiction as thought experiment.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (328 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pp. [297]-315. Index.

Où se trouve cette thèse ?