La métallurgie du bronze dans le Sud-Est de la France durant la protohistoire : les objets en bronze des collections publiques et privées

par Sylviane Campolo

Thèse de doctorat en Espaces, cultures, sociétés

Sous la direction de Dominique Garcia.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œbronze metallurgy in the south-eastern France during the protohistory. The bronze objects of public and private collections.


  • Résumé

    Ce travail regroupe l’analyse de 3000 objets en bronze protohistoriques découverts dans les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes et le Vaucluse. L’étude typologique de ces objets permet de dégager un certain nombre de constations typologiques, chronologiques et culturelles. Tout d’abord, elle révèle la part importante tenue par les objets de parure en bronze découverts en grande partie dans des ensembles clos (contexte funéraire ou de déposition), les armes, les outils en bronze et les éléments de harnachement, représentent un faible pourcentage du mobilier. Le fer est également attesté mais en quantité infime par rapport au bronze ? Une autre caractéristique importante, est l’association d’objets de différentes origines culturelles et chronologiques au sein d’un même milieu clos. L’étude technique des différentes étapes de la chaîne opératoire, a démontré l’existence d’une métallurgie locale originale et a permis de mettre en lumière l’utilisation de techniques innovantes. Nos travaux se sont concentrés sur la décoration pour plusieurs raisons : la première, est que le décor est présent sur l’ensemble du mobilier étudié, la deuxième est que celui-ci peut varier en fonction de la typologie et de la chronologie. L’étude décorative semble être un élément important, lorsqu’elle est utilisée conjointement à la typologie, car elle permet de caractériser un corpus d’objets et donc, de distinguer ceux qui relève du substrat indigène, des influences externes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (510 f.)(166 f.)(70 f.)(592 p.)
  • Annexes : Bibliogr. ff. 473-504.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4179
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.