Les poissons d'eau douce à la fin du paléolithique supérieur en France : réexamen et étude complémentaire du site de Pont d'Ambon (Bourdeilles, Dordogne)

par Stéphanie Cravinho

Thèse de doctorat en Espaces, cultures, sociétés

Sous la direction de Jean Desse.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Freschwater fishes at the end of the Upper Palaeolithic in France. Reexamination and complementary study of fish remains from Pont d'Ambon (Bourdeilles, Dordogne)


  • Résumé

    Les restes ichtyofauniques retrouvés dans les sites paléolithiques supérieur appartiennent principalement à des espèces d'eau douce et sont représentés à plus des trois quarts par des éléments vertébraux. Les méthodes d'analyses permettant la reconstitution de la taille des poissons et de l'estimation d'un Nombre Minimal d'Individus (NMI) restent cependant axées sur les éléments crâniens les plus robustes. La mise en oeuvre d'une méthodologie permettant une quantification plus fine de l'apport des poissons sur un site, et ce, à partir de l'ensemble des éléments crâniens et post-crâniens est ainsi proposée. Les travaux se sont concentrés sur les Cyprinidés, majoritairement représentés dans les occupations aziliennes. Deux référentiels ostéométriques ont été réalisés, celui du chevaine "Leuciscus cephalus" (Linnaeus, 1758) et du gardon "Rutilus rutilus" (Linnaeus, 1758). L'ensemble de ces données est appliqué sur le matériel ichtyofaunique de Pont d'Ambon (Bourdeilles, Dordogne) dont les périodes d'occupation sont comprises entre le Magdalénien final et l'Azilien terminal et qui présente un nombre de restes exceptionnellement élevé. Le spectre ichtyofaunique est faible, comprenant une majorité de Cyprinidés, suivie de l'anguille, du brochet et anecdotiquement de Salmonidès dont l'origine anthropique de leur appot ne fait aucun doute. L'analyse archéozoologique et taphonomique de l'ensemble du matériel démontre l'intérêt de l'utilisation des données rachidiennes : la quantification de l'apport de poisson sur le site est plus précise et les modes de pêches des Chasseurs-Cueilleurs sont mieux appréciés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (324 f)(264 f.)(325 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.