Réseaux socioculturels et économiques à Beyrouth Ottoman (1843-1909) à travers les Waqfs

par Aurore Adada

Thèse de doctorat en Mondes africain, arabe et turc

Sous la direction de Randi Deguilhem.

Soutenue en 2009

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette recherche étudie les pratiques des waqfs en usage par les habitants de la ville de Beyrouth entre 1843 et 1909 en s'appuyant essentiellement sur les archives ottomanes du tribunal "shar'i" de Beyrouth et analysées selon la méthode sérielle. Son objectif est d'analyser dans quelle mesure l'institution du waqf contribue-t-elle à renforcer les liens communautaires et socaiux daqns une ville multiconfessionnelle et pluriethnique, se présentant ainsi comme un espace public important à la vie de la cité et à sa pérennité. Elle met à jour les lieux où se jouent ses enjeux et les liens collectifs engendrés dans les souks et dans les quartiers résidentiels.

  • Titre traduit

    Socio-cultural and economic networks in Ottoman Beirut (1843-1909) through waqf documents.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (300 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pp. 270-[289].

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.