Le rugby de Samoa : les techniques du corps entre "Fa'Asamoa" et mondialisation du sport

par Julien Clément

Thèse de doctorat en Espaces, cultures, sociétés

Sous la direction de Serge Tcherkézoff.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Rugby of Samoa : techniques of the body between Fa"aSāmoa" and the globalisation of sport.


  • Résumé

    Dans les Coupes du monde de rugby, les "Manu Samoa" - c'est le nom de l'équipe nationale de Samoa - sont capables de rivaliser avec les meilleures équipes alors que l'Etat Indépendant de Samoa est classé parmi les "pays les moins avancés" par l'Organisation des Nations Unies, dont il est membre. Ils associent à ces performances un style spécifique, qui s'exprime dans les plaquages virulents et la vivacité de chacun des joueurs. Avant le match, ils effectuent également une danse saisissante appelée "Siva Tau", littéralement "danse combat". Cette société insulaire du Pacifique fondée sur le "fa'aSāmoa", la manière d'être et de faire à la "samoane", fait donc partie de la mondialisation du rugby à la tête duquel se trouve l' "International Rugby Board", institution mise en place en 1886 par les fédérations britanniques : elle y inscrit les éléments qui lui sont propre pour constituer un rugby unique, un rugby de Samoa. Une enquête ethnographique d'un an permet d'aborder cet objet de recheche en traçant une perspective qui va des institutions jusqu'aux gestes sur le terrain, dont l'analyse est le point d'aboutissement de ce travail. Après avoir situé l'origine historique de ce rugby dans la colonisation et l'indépendance de cet archipel, il s'agit de comprendre la rencontre entre l'univers de Samoa et celui du rugby mondial, devenu professionnel depuis 1995. Celle-ci produit des institutions où se mêlent l'organisation sociale de Samoa, centrée sur les villages et les chefs de famille, et les structures classiques du sport, fédération, club, etc. Un travail des corps s'y déploie, qui correspond à différentes logiques. Aux entraînements formalisés dont les conceptions viennent de Nouvelle-Zélande, l'ancienne puissance coloniale qui domine le rugby de la région, répondent les jeux informels où les jeunes hommes se retrouvent le soir dans un rugby sans plaquage, et les travaux de l' "aumāga", le groupe qui les rassemble dans le village. A la suite de ces analyses, les techniques du corps des joueurs sont mises au jour dans leur détail. Cette notion élaborée par Marcel Mauss en 1934 montre l'articulation entre les dimensions sociale et physiologique de l'homme, et appelle à une collaboration entre les sciences pour en étudier les mécanismes. A partir des connaissances actuelles en sciences cognitives, on peut éclairer les enjeux physiologiques des mouvements des joueurs, et poser les bases d'une réflexion sur cette frontière disciplinaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (547 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 532-540

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.