Espaces culturels et espaces stylistiques au néolithique final dans le sud de la France : dynamiques de formation et d'évolution des productions céramiques

par Jessie Cauliez

Thèse de doctorat en Espaces, cultures, sociétés

Sous la direction de Robert Chenorkian.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A l'heure où les chercheurs peuvent s'enorgueillir de générer une documentation de plus en plus riche en termes de fouilles et de datations, des méthodologies discutables se maintiennent dans la caractérisation des cultures préhistoriques. Celles-ci restent, malgré les remises en question conceptuelles, toujours principalement fondées sur la présence/absence de quelques caractères céramiques élémentaires particulièrement visibles, vecteurs identitaires ou tout du moins suppposés comme tels. Dans un paysage où le morcellement est devenu excessif, tant les cultures sont alors démultipliées, on a tendance à opposer la culture de tel secteur à celle de tel autre, en somme à faire l'éloge de la différence. Des provinces culturelles matériellement closes sont ainsi juxtaposées, sans qu'il ne soit possible de mettre en valeur des phénomènes de connexion. Le Néolithique final en Méditerranéen nord occidentale en est un exemple saillant. Pour cette séquence, calée entre le milieu du quatrième millénaire et la fin du troisième millénaire av. J. -C. , nous proposons un schéma chrono culturel alternatif. L'étude de vingt six assemblages céramiques issus de dix-huit sites met en lumière, au moyen d'une approche descriptive et analytique exhaustive profitant d'outils statistiques performants, les dynamiques et les processus de structuration des groupes néolithiques du sud-est de la France. Si aujourd'hui, nous ne contestons pas les divers aspects de la transformation sociale qui imprègnent les sociétés néolithiques à ce stade de leur évolution, les mécanismes de changement, la part de chacun des groupes céramiques mobilisés, leur effet respectif et leur éventuelle diversité, montrent que, bien loin des premiers canevas, il vaut finalement mieux envisager un complexe néolithique final aux multiples facettes agissant dans le cadre de sphères d'influences interconnectées.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (415 p.)(394 p.)(184 p.)(273 p.)
  • Annexes : Bibliogr. Vol. 1 pp. 373-415

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4190
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.