Dynamique non linéaire de la perception de la parole

par Leonardo Lancia

Thèse de doctorat en Cognition, langage, éducation

Sous la direction de Noël Nguyen.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La recherche rapportée dans cette thèse examine les implications d'une approche par systèmes dynamiques non-linéaires à l'étude de la perception de la parole. Nous avons commencé par répliquer, avec des stimuli et des participants français, les prédictions du modèle monodimensionnel de l'identification et de l'évaluation des percepts linguistiques introduit par Tuller et ses Collègues (1994). Il a été possible d'observer deux phénomènes typiques de ce type de systèmes : lorsque le système s'approche d'un point d'instabilité, les temps de réaction augmentent ("ralentissement critique") et les réponses des participants sont de plus en plus exposées aux fluctuations aléatoires ("fluctuations critiques"). Nous avons ensuite observé comment les issues de l'apprentissage perceptif dépendent de l'ordre de présentation initiale des stimuli. Ces résultats ont été reproduits avec un modèle multidimensionnel qui se fonde sur les équations proposées par Steven Grossberg (19978, 2003). Dans la troisième expérience nous avons introduit un protocole expérimental ayant le but de déterminer la nature phonétique ou auditive des compétences acquises pendant l'exposition à la tâche d'identification.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (152 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pp. 144-152

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.