Population et anthroponymie en Martinique du XVIIe s. à la première moitié du XIXe s. : étude d'une société coloniale à travers son système de dénomination personnel

par Vincent Cousseau

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Danielle Bégot.


  • Résumé

    Cette étude est un travail de démographie historique et d’anthroponymie portant sur les noms propres employés pour désigner les personnes durant l’époque coloniale esclavagiste, du XVIIe siècle à l’abolition de 1848 et ses suites immédiates. Le terrain d’étude retenu est l’espace Caraïbéen de colonisation française, particulièrement la Martinique, à partir de sources diversifiées, spécialement les registres des paroisses. Plusieurs niveaux d’analyse sont retenus : le niveau familial, le niveau infra-local (l’unité d’habitation), paroissial et enfin insulaire. Dans un premier temps sont présentés le champ d'étude, les sources et la méthodologie de l’enquête. La construction de la société martiniquaise est ensuite exposée avec l’examen du peuplement et de la structure socio-économique. L’organisation sociale est étudiée à partir des comportements démographiques et des relations sociales (structures familiales, métissage, parrainage) puis le système de prénomination est examiné à travers les modes d’attribution du nom de baptême ou de naissance. On dégage ainsi les similitudes et différences significatives du corpus de noms individuels en fonction des différentes catégories de population (Blancs, libres de couleur, esclaves). Les comportements de chaque groupe sont ensuite étudiés, en s’intéressant aux modalités de choix de ces noms, à leur diffusion et à leur emploi, à partir de l’examen des différents types de noms (noms de baptême ou d’état-civil, surnoms et sobriquets). L’analyse des résultats, en faisant émerger les lignes de solidarité, d’échanges et de tensions, s’insère dans l’étude du fonctionnement de cette société coloniale et de son système de relations sociales.

  • Titre traduit

    Population and anthroponymy in Martinique from the 17 th to the first half of the 19th century : Study of a colonial society, trough its naming patterns


  • Résumé

    This study is about historical demography and anthroponymy dealing with the proper nouns which were used to designate people during the colonial and slavery era, from the 17th century to the 1848 abolition. It focuses on the French Carribean colonial space and more specifically on Martinique, with diversified sources, especially parish registers. Different levels of analysis will be dealt with: the family level, the parish level and to finish, the island level. The first part presents the scope of the study, the sources and the methodology of the survey. The next one deals with the construction of the society of Martinique, the examination of the population and the colony’s socioeconomic structure. The social structure is analysed from the demographic pattern and social relations (the family structure, the mixing of people, the choice of godfathers and godmothers. ) In the light of these elements, the naming system is studied through the way the Christian name and the birth name were chosen to bring out the significant similarities and differences of the corpus of individual names according to the different groups of population (white people, free coloured people and slaves). Then, the habits of each group are studied, from the study of the different types of names (Christian names or birth names, common names and nicknames), focusing on the way they were chosen, on the way they spread and on the way they were used. Bringing out the lines of solidarity of exchange and of tensions, the analysis of the results fits into the study of the social relation system of this colonial society and the way it works.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Comité des travaux historiques et scientifiques à Paris

Prendre nom aux Antilles : individu et appartenances (XVIIe-XIXe siècle)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (910 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 805-827

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 972.982 COU
  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Comité des travaux historiques et scientifiques à Paris

Informations

  • Sous le titre : Prendre nom aux Antilles : individu et appartenances (XVIIe-XIXe siècle)
  • Dans la collection : CTHS Histoire , 50
  • Détails : 1 vol. (441 p.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 978-2-7355-0783-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 421-440. Notes bibliogr. Chronol.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.