Caractérisation d’un modèle de dysfonction endothéliale postprandiale chez le rat sain : intérêt de la modulation de la nature des protéines en termes de prévention du risque cardiovasculaire

par Joëlle Magné

Thèse de doctorat en Physiologie de la nutrition

Sous la direction de Jean-François Huneau.

  • Titre traduit

    Metabolic and pathophysiological characterization of a postprandial model of endothelial dysfonction in rats : potential benefits of a nutritional amino acids supplementation in prevention of cardiovascular risk


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L’altération de la fonction endothéliale vasculaire est un phénomène précoce et central dans la pathogenèse de l’athérosclérose. Chez l’homme sain, un repas trop gras et trop sucré induit un ensemble de désordres vasculaires postprandiaux dont les voies de signalisation restent encore méconnues. Par ailleurs, si certains acides aminés participent à l’homéostasie vasculaire, aucune étude n’a examiné les effets d’une modulation de la nature des protéines d’un repas sur les fonctions endothéliales vasculaires. Afin de préciser l’implication des voies de signalisation du monoxyde d’azote (NO), molécule clé dans l’homéostasie vasculaire, et d’étudier les composantes de la réponse inflammatoire postprandiale, nous avons cherché à caractériser, chez le rat sain, les principaux paramètres de la dysfonction endothéliale induite par un repas riche en acides gras saturés et en saccharose. Nous avons ensuite examiné le potentiel des protéines de colza, naturellement riche en arginine et en cystéine, précurseurs respectifs du NO et du glutathion, à moduler la dysfonction endothéliale postprandiale. De ce travail de thèse s’est dégagé un solide modèle animal de dysfonction endothéliale postprandiale caractérisée par une diminution de la réactivité vasculaire NO-dépendante, une inflammation à bas bruit et du stress oxydant. Ces évènements postprandiaux délétères étaient associés à une diminution de la production corps-entier du NO et une activation de NF-κB au niveau du tissu adipeux viscéral. Enfin, nous avons montré que les protéines de colza, à des doses nutritionnelles, réduisait le stress oxydant, et prévenait complètement l’altération de la réactivité vasculaire NO-dépendante induits par l’ingestion d’un repas hyperlipidique. Cet effet protecteur des protéines de colza, nous invite à envisager, chez l’homme, la modulation de la nature des protéines d’un repas comme une véritable approche nutritionnelle de prévention du risque cardiovasculaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (168 p.)
  • Annexes : Bibliographie 468 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.