Impact du micro-crédit sur le secteur informel en Tunisie dans le contexte de la libéralisation financière

par Slim Ayari

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Jacques Charmes.

Soutenue en 2008

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Depuis la fin des années 80, date de mise en place des programmes d’ajustement structurel, la Tunisie a assisté à de multiples mutations sociales notamment le gonflement de l’informel malgré les efforts de lutte contre l’exclusion sociale via des instruments financiers à savoir les programmes de micro-crédit destinés à la création de sources de revenus pour la population la plus démunie. Notre revue de littérature constate que les activités informelles urbaines sont une sorte de « zone tampon » dans le sens où elles absorbent les surplus de travailleurs, les forment, leur assurent un revenu minimum et répond aux besoins essentiels. C’est le secteur de la survie. Les analyses dualistes les considèrent comme un surplus de main-d’œuvre. Ainsi, l’objectif de notre travail est de tenter de répondre à la question suivante : la politique de libéralisation, vivement recommandé par les institutions de Bretton Woods, a-t-elle apporté une solution pour les problèmes de pauvreté et des travailleurs informels ou au contraire a-t-elle encore aggravé ces derniers. L’application porte sur le cas tunisien, qui éclaire bien l’incompatibilité de la viabilité financière et la durabilité sociale et souligne l’effort des autorités à lui apporter une solution par un gradualisme dans le développement financier. Néanmoins, la fermeture du crédit aux « agriculteurs marginaux » telle qu’elle est vivement recommandée par les institutions internationales, stimulera la migration vers les villes ; les nouveaux migrants peu qualifiés et ne pouvant pas intégrer le secteur formel urbain, n’auront plus que les institutions de micro-crédit pour financer leurs micro-entreprises informelles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(340 p.)
  • Annexes : Bibliogr.p. 295-320. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 332.7 AYA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.