Etude de la myopathie héréditaire par surcharge en polysaccharides chez les chevaux Cob normand

par Bérénice Herszberg

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Gérard Guerin.

Soutenue en 2008

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Nous avons recherché la base génétique de la prédisposition à la myopathie par surcharge en polysaccharides. C’est une des causes du syndrome « coup de sang » de certains chevaux lourds : baisse de performances, boiterie, crampes, myoglobinurie. L’étude du phénotype chez le Cob normand a précisé l’épidémiologie, les lésions et la pathogénie de cette affection. L’analyse fonctionnelle de l’expression des gènes dans les muscles atteints montre une inflammation, une inhibition de l’activité mitochondriale, une perturbation du métabolisme énergétique et une hypoxie. La caractérisation structurale et fonctionnelle du gène de l’enzyme débranchante du glycogène (AGL) a mis en évidence un nouveau transcrit équin. Une étude d’association entre le phénotype et les polymorphismes de quatre gènes candidats a confirmé l’origine de cette myopathie : une mutation ponctuelle du gène de la glycogène synthase (GYS1). Cette nouvelle forme de glycogénose se comporte selon un mode autosomique dominant.

  • Titre traduit

    Study of the inherited polysaccharide storage myopathy in Cob normand draught horses


  • Résumé

    The genetic basis of predisposition to the polysaccharide storage myopathy (PSSM) was investigated in the horse. PSSM is one of the causes of “tying-up” syndrome developed by draught breeds : lower performances, lameness, cramps, myoglobinurie. The phenotype of the affection was better defined in terms of epidemiology, lesions and pathogenesis. Functional analysis of gene expression in affected muscles revealed an inflammation, an inhibition of the mitochondria activity, an energetic metabolism disorder and an hypoxia. The structural and functional characterisation of the glycogen debranching enzyme gene (AGL) revealed a new equine splice variant. An association study between the phenotype and polymorphisms in four candidate genes confirmed the origin of this myopathy : a new single base mutation in the muscle glycogen synthase gene (GYS1). This new type of glycogenose behaves as an autosomal dominant trait.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (89 f.)
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. f. 81-89

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 591.3 HER
  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T080015
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.