Usage de la photographie dans le régime de l'oeuvre de Gerhard Richter : essai sur l'oscillation du regard

par Eddie Panier

Thèse de doctorat en Arts et sciences de l'art. Sciences de l'art

Sous la direction de Éric Bonnet.

Soutenue en 2008

à Valenciennes .


  • Résumé

    La production de Gerhard Richter est complexe et hétérogène. Si les interprétations de ces caractéristiques sont convaincantes dans le champ pictural, elles sous-estiment souvent l’usage de la photographie. Celle-ci ne se contient pas dans un simple rapport de la reproduction. Elle engage au contraire une reconsidération des œuvres de l’artiste dans l’ensemble que constituent les peintures, les éditions et l’Atlas. L’hypothèse de cette étude consiste en une confrontation de ces différents modes de production afin de faire apparaître une circularité des images, amenant à une oscillation du regard. En examinant les trente premières années de l’invention de la photographie et en réévaluant l’importance de celle-ci dans les avant-gardes du XX° siècle, il est possible de construire un itinéraire différent d’une opposition établie entre l’autonomie de la peinture et fonction indicielle dominant notre époque.

  • Titre traduit

    Gerhard Richter and photography : essay on a fluctuating perspective


  • Résumé

    Gerhard Richter’s production is both complex and diverse – two characteristic features that have been convincingly commented on by critics interested in his pictorial work. Less convincing however is their analysis of Richter’s often underrated photographic work. Indeed, Richter’s photos do not only copy reality; but on the contrary they prompt the viewer to reconsider his paintings, his editions and his Atlas and to see them as a coherent whole. By comparing works of different natures, this essay aims at bringing out the circularity underlying Richter’s images as well as the variations in outlook that circularity generates. A closer look at the early days of photography – the first thirty years that followed its invention – combined with a reassessment of the influence photography bore on 20th century avant-gardes show Richter’s creative development in a light that challenges the commonly held dichotomy between painting as a self-referential art form and the hetero-referential mimesis that predominates in today’s art.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (502 p. )
  • Annexes : Bibliographie p.454-477. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 900543 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 900544 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 900542 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 900541 TH

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3851
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.