Le conte insolite dans la littérature française du XXème siècle

par Aleksandra Komandera

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Agnès Spiquel et de Magdalena Wandzioch.

Soutenue en 2008

à l'Uniwersytet Śląski (Katowice, Pologne) en cotutelle avec Valenciennes .


  • Résumé

    La thèse de doctorat Le conte insolite dans la littérature française du XXe siècle concerne la forme brève littéraire située aux confins du fantastique et du merveilleux et veut montrer qu’un nouveau type de récit court apparaît dans la littérature française du XXe siècle : c’est le conte insolite. L’appellation « conte insolite » n’est pas fréquente dans le discours critique littéraire mais la catégorie, elle-même, a intéressé plusieurs critiques et théoriciens, entre autres, M. Guiomar, J. -B. Renard et J. Goimard. Le but de la thèse consiste à saisir les traits définitoires des contes insolites et à proposer une définition de ce type particulier de récit court pratiqué par des auteurs comme G. Apollinaire, M. Aymé, G. -O. Châteaureynaud, P. Gripari, M. Schneider, J. Supervielle, B. Vian ou M. Yourcenar, pour ne citer que les noms les plus connus. La lecture et l’examen des contes et des nouvelles dits insolites et dont la classification reste ambiguë imposent deux questions : comment créer l’insolite et comme le lire ? La construction de l’univers insolite nécessite le choix de personnages, d’un temps et d’un espace particuliers. La perception du conte insolite, à son tour, demande au lecteur la connaissance des codes culturels et des règles du jeu intertextuel.

  • Titre traduit

    ˜The œUncanny Tale in the Twentieth Century French Literature


  • Résumé

    The thesis The Uncanny Tale in the Twentieth Century French Literature concerns the category of short fiction oscillating between the fantastic and the marvellous and it points out the existence of a new type of tale in the twentieth century French literature. The term "uncanny tale” is in not frequent in critical discourse, though some theoreticians, like M. Guiomar, J. -B. Renard and J. Goimard, have been interested in the concept of the uncanny. The aim of this study is to characterize the essential features of the uncanny tale and advance a definition of the category on the basis of short fictions of G. Apollinaire, M. Aymé, G. -O. Châteaureynaud, P. Gripari, M. Schneider, J. Supervielle, B. Vian or M. Yourcenar, not to mention the most famous authors. Reading and examining the uncanny tale or short stories, which classification remains ambiguous, accentuate two aspects: how the uncanny is created and how it should be read. The formation of the uncanny universe consists of choosing its particular figures, time and space. The perception of this category is subject to the reader’s knowledge of culture codes and intertextuality of the uncanny tales.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (404 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.384-397. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 900536 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 900535 TH
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.