Un plan de connaissance à base de vues situées pour une plus grande autonomicité des réseaux de télécommunication : application au contrôle des réseaux GMPLS

par Thomas Bullot

Thèse de doctorat en Réseaux, connaissances et organisations

Sous la direction de Dominique Gaïti.

Soutenue en 2008

à Troyes .


  • Résumé

    Cette thèse s’inscrit au croisement de deux initiatives ambitieuses de rénovation des réseaux de télécommunication. Un double constat est largement partagé par les acteurs de ce domaine : D’une part la multiplication permanente, ni concertée ni orchestrée, des technologies de transfert de données, engendre une complexité croissante des activités de contrôle et de gestion des réseaux, ainsi qu’une impossibilité grandissante à échanger des données administratives entre domaines. On cherche donc à dépasser ce blocage en proposant des architectures unifiées de gestion et contrôle des réseaux, qui permettront d’automatiser de plus en plus largement ces fonctions. D’autre part, de telles architectures unifiées ne se feront pas, entre autres pré-requis, sans disposer de mécanismes de partage et de représentation unifiées des connaissances sur l’état du réseau et la nature des services à fournir. Ces mécanismes devront être inter-couches et inter-domaines. On se propose de rassembler un double état de l’art sur les propositions pour un pilotage autonomique des réseaux de télécommunication d’une part, et sur les moyens de représentation et de partage des connaissances dans un Plan de Connaissance d’autre part. Cet état de l’art est organisé et complété de façon à faire apparaître une vision claire de ces deux champs de recherche émergents, et à montrer combien ils sont complémentaires. Nous présentons un exemple d’instanciation de ces concepts, incarnée par une plateforme d’agents pilotes. Afin d’expérimenter cette plateforme et de donner une réalité à ces concepts, nous l’appliquons à un cas précis : les réseaux multicouches GMPLS

  • Titre traduit

    ˜A œsituatedness-based knowledge plane for autonomic networking : application to the control of GMPLS networks


  • Résumé

    This work stands at the crossroads of two ambitious initiatives for the renewal of telecommunication networks. Two key issues are acknowledged by most actors in this field: on the one hand, the ever increasing multiplicity and variety of data transfer technologies induces a growing complexity of control and management activities as well as increasing difficulties to share management information among domains. Overcoming these issues requires unified management and control architectures which will facilitate automation of these functions. On the other hand, such unified architectures won't be achieved, among other prerequisites, without unified mechanisms for representation and sharing of knowledge about network state and the nature of services to be provided. Basing on the Multi-Agent Systems technologies, we have designed and implemented an autonomic networking platform. In order to experiment this platform, we apply it to a specific case: multi-layer GMPLS optical networks, for which we have defined and specified behaviors of autonomic management. This application was evaluated in a network simulator that we have developed. The results of these experiments are compared to those obtained with common solutions

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (vii f.-160 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 151-160

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE 08 BUL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.