Etude de la séparation de phase et polarisation de spins dans les manganites La0.8Sr0.2MnO3 par microscopie en champ proche et magnétotransport

par Maguy Dominiczak

Thèse de doctorat en Physique, spécialité Matériaux

Sous la direction de Antoine Ruyter.

Soutenue le 30-04-2008

à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Santé, sciences, technologies (Tours) , en partenariat avec SST/UMR CNRS 6157 - Laboratoire d"électrodynamique des matériaux avancés (équipe de recherche) .

Le président du jury était Vincent Hardy.

Le jury était composé de Sophie De Brion, Francois Gervais, Isabelle Monot-Laffez, Alexandre Wahl.


  • Résumé

    Les composés manganites pérovskites sont des candidats potentiels pour des applications magnétiques et magnétorésistives. Ils connaissent un regain d’intérêt ces dix dernières années et la croissance de monocristaux est devenue nécessaire pour mieux comprendre et améliorer l’étude des propriétés physiques menées en amont sur des couches minces de mêmes compositions. A travers cette étude, nous nous sommes tout particulièrement intéressés au composé La0.8Sr0.2MnO3 élaboré dans un four à image par la technique de fusion de zone. Il présente ses propriétés les plus intéressantes au voisinage de la température ambiante. Les paramètres structuraux et texturaux ont été analysés par microscopie en champ proche, microscopie à balayage et en transmission. On a ainsi pu observer des macles sur toute la surface des échantillons et aussi des défauts amorphes de taille nanométrique, mais aucun joint de grain n’a été relevé. Dans la partie centrale, ces derniers, en plus grand nombre, modifient les interactions magnétiques entre domaines. En revanche, sur le bord, comme la cristallinité est meilleure, le couplage magnétique est plus fort. Une mise en ordre des domaines magnétiques s’impose alors selon un axe de facile aimantation. En transport, des effets de non linéarité dus au chauffage de type Joule ont été observés en régime de courant alternatif. Après avoir établi dans quelle gamme des valeurs de courant la réponse était linéaire, les propriétés intrinsèques des monocristaux de La0.8Sr0.2MnO3 ont été étudiées. Ainsi nous avons mis en évidence des phénomènes de relaxation de la résistance à température ambiante. Par mesure de résistance locale, la coexistence de phase entre amas métalliques et matrice isolante a été montrée. Ceci permet d’interpréter nos mesures de transport en termes de percolation de domaines. Pour finir, en régime de courant continu, nous avons mis en évidence que, près de la température de Curie, les électrons conducteurs, polarisés en spin suivant la direction d’aimantation des domaines ferromagnétiques forts, retournent, sous l’effet d’un couple magnétique, les moments des domaines ferromagnétiques faibles de façon continue et réversible, pouvant générer une hausse de 30% de l’aimantation dans le matériau.

  • Titre traduit

    Study of the phase separation and spins polarization in the LaO. 8SrO.2Mn03 manganites by near field microscopy and magnetotransport


  • Résumé

    Perovskite manganite compounds are potential candidates for magnetic and magnetoresistive applications. They have known a resurge in interest during the last ten years and the growth of single crystals has become necessary to better understand and improve the study of the physical properties carried out on thin films of the same composition. In the present work, we were quite particularly interested in the La0.8Sr0.2MnO3 compound elaborated in an image furnace by the floating zone technique. Its most exciting properties can in fact be studied at room temperature. The structural and textural parameters were analyzed by near field microscopy, as well as by scanning and transmission microscopy. We were thus able to observe twins on the surface of all samples and also amorphous defects of nanometric size, but no grain boundaries were found. Concentrated mainly in the central part of the material, these modify the magnetic interactions between domains. On the other hand, near the edges, as the crystal structure is better maintained, the magnetic coupling is stronger. An ordering of the magnetic domains could be found, along an axis of easy magnetization. In transport, experiments non-linear effects due to Joule heating were observed in the alternating current regime. Having established in which range of current values the response was linear, the intrinsic properties of the La0.8Sr0.2MnO3 single crystals were studied, for example, relaxation phenomena of the resistance at room temperature. By measuring the spreading resistance, the phase coexistence between metallic clusters and an insulating matrix was revealed. This allows us to interpret our transport measurements in terms of percolation of ferrometallic domains. To finish, in the direct current regime, we show that, near the Curie point, the conduction electrons, spin-polarized according to the magnetization direction of hard ferromagnetic domains, flip, under the influence of a magnetic torque, the moments of soft ferromagnetic domains in a continuous and reversible way, being able thereby to lead to an enhancement of up to 30 % of the magnetization in the material.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.